Inscription    Connexion    Forum     Rechercher    FAQ

Index du forum » Indochine » Discussions 100% indo




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Fans de la première heure : comment l'histoire a commencé
 Message  Publié : 14 Juin 2014 22:56 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Août 2013 21:29
Message(s) : 583
Localisation : Paris et Yvelines
Bonsoir à tous,

Alors voilà, ça fait un certain temps que je voulais demander quelque chose aux fans du début, du tout début, ceux qui sont tombés accrocs dès L'Aventurier ou Le Péril Jaune, et pour qui Indochine avait déjà cette place si spéciale... Pourquoi ? Qu'est-ce qui vous a touché, qu'avez-vous trouvé chez Indochine que vous n'aviez pas ailleurs ?

Aujourd'hui quand j'écoute ces vieux morceaux, pour la plupart j'entends quelque chose de très sympathique, une musique bien particulière et très efficace quoiqu'assez kitsh, une énergie plaisante... mais ça ne me suffit pas, je n'y trouve pas l'étincelle, ce qui me rattache si intimement avec l'Indochine qui me fait vibrer.

Mais voilà, j'ai 19 ans, je suis tombée amoureuse d'Indochine sur la période A&J. Il me manque donc tout un historique, tout un vécu que la connaissance -certes importante- de tout ce qui entoure Indochine depuis ses débuts ne me permettra jamais de rattraper. Tout simplement parce que je n'ai pas vécu dans les années 80, que je n'ai pas baigné dans le contexte culturel ou simplement la vie quotidienne de ce temps là, et que par conséquent je pense que la perception que je peux avoir de tout ça est forcément très éloignée de celle des gens qui l'ont vécu.

J'espère que vous ne trouverez pas mon interrogation trop bizarre, un grand merci à ceux qui me répondront.

Love, respect :coeur:

_________________
Je suis de ceux qui aiment, non de ceux qui haïssent.
Antigone, Sophocle


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 15 Juin 2014 06:46 
 

Inscription : 21 Mars 2014 10:02
Message(s) : 44
Localisation : Beaumont Belgique
Les années 80, c'était véritablement magique! Pas facile de décrire l'ambiance de ces années là. C'était une période difficile de crise, de désespoir. Les jeunes que nous étions, voyaient l'avenir plutôt négativement. Et la musique a servi de moyen d'expression pour exprimer tout ça, ce qui a fait des années 80, une période de créativité musicale extraordinaire! De grands groupes sont nés à l'époque mais aussi des tas tout petits groupes, pas mal de jeunes étaient musiciens (dont moi, hi, hi).
Indochine nous emmenait dans des histoires qui nous faisait rêver, c'était complètement nouveau, il y avait beaucoup d'espoir dans cette musique je trouve, plus que dans la musique d'autres groupes qui était plus sombre.
Indochine a été mon tout premier concert à l'Ancienne Belgique, après la sortie du Péril Jaune.
J'en garde un souvenir extraordinaire, déjà à l'époque Nicola était proche des fans, et les oursons volaient sur scène!
Quant à leur évolution, et bien je dirais que la marque des grands groupes est leur longévité, qui s'explique que tout au long des années, leur expérience s'accroit et leur musique évolue et devient meilleure d'année en année, parce qu'ils sont des génies créatifs!. Pour moi, les 2 meilleurs exemples sont Indochine et Depeche Mode (et quelques autres, U2, The Cure...).


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 15 Juin 2014 09:48 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Avr 2011 13:50
Message(s) : 659
y'a t-il des fans qui ont connus le tout début du groupe au rose bonbon ?


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 15 Juin 2014 16:36 
 

Inscription : 20 Oct 2009 11:43
Message(s) : 3103
Je n'ai jamais croisé de fan de l'époque Rose Bonbon, même si, régulièrement, on voit des fans dire qu'ils sont fans "depuis 1981". En 81, Indochine n'a fait que quelques rares concerts entre septembre et décembre, le premier 45 tours sortant l'année suivante...


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 16 Juin 2014 08:18 
Moderator
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Mars 2007 12:43
Message(s) : 5255
Localisation : Région Parisienne
Bonjour, je sais que ton topic est spécifique aux fans de la première heure mais il y a déjà un topic dédié plus ou moins à ce sujet : viewtopic.php?f=5&t=5765

Merci de ta compréhension

_________________
CuiCui écrit trop bien :D

Venez visiter IndoClips le site référence sur les clips d'Indochine (article sur BCT : le film ajouté le 02/01/2015)


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 16 Juin 2014 09:49 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Août 2013 21:29
Message(s) : 583
Localisation : Paris et Yvelines
Je connais ce topic ;) Seulement je trouve ma démarche différente, il s'agit plutôt d'ouvrir une discussion intergénérationnelle entre fans, d'un petit travail de recontextualisation.

Mais c'est vous qui voyez ! :)

_________________
Je suis de ceux qui aiment, non de ceux qui haïssent.
Antigone, Sophocle


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 16 Juin 2014 09:52 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2011 19:51
Message(s) : 3690
Localisation : Lille
C'est vrai que c'est mieux, le côté "rappeler le contexte" est intéressant :)

_________________
Amiens 2006 ; Stade de France 2010 ; Lille 1 & 2 2013 ; Douai 2014 ; Stade de France 1 & 2 2014 ; Londres 2014 ; Anvers 2015 ; Cabaret Vert 2016 ; Paris 1 & 2 & 3 2018 ; Douai 2018 ; Amiens 1 & 2 2018 ; Lille 1 & 2 2018 ; Paris 4 & 5 & 6 2018 ; Lille 3 2018


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 16 Juin 2014 10:12 
Moderator
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Mars 2007 12:43
Message(s) : 5255
Localisation : Région Parisienne
Pas de soucis, tant que le distinguo entre les deux topics est réel ;)

_________________
CuiCui écrit trop bien :D

Venez visiter IndoClips le site référence sur les clips d'Indochine (article sur BCT : le film ajouté le 02/01/2015)


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 16 Juin 2014 10:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Août 2013 21:29
Message(s) : 583
Localisation : Paris et Yvelines
Merciiii :kiss:

Et :merci: macgyver, c'est très intéressant comme témoignage !

_________________
Je suis de ceux qui aiment, non de ceux qui haïssent.
Antigone, Sophocle


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 23 Juin 2014 08:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Déc 2002 12:37
Message(s) : 1423
Localisation : Saint-Étienne
Je rejoins McGyver sur le contexte de l'époque. C'était aussi la naissance des radios libres, l'ouverture de la bande FM aux programmes musicaux en boucle. Le top quoi :lol:
Et Indo et ses invitations au voyage, les thèmes déjà de tolérance, la proximité de leur "discours", leur jeunesse aussi. L'arrivée de la gauche au pouvoir, le vent de liberté et d'espoir qui a soufflé sur la jeunesse de l'époque.
Les émissions télé qui reprenaient tout ça avec une liberté de ton et d'esprit qui seraient largement censurées aujourd'hui. Il y avait beaucoup plus de musique à la télé je trouve, tout passait à n'importe quelle heure :P C'étaient pas des émissions formatées par le lobbying des marques, ou comme taratata reléguées à des pas d'heure.
Ce qui m'a marquée aussi je crois, c’est qu'Indo avait un message différent des groupes rock de l'époque qui étaient plus dans la colère, dans la revendication. Indo est arrivé avec l'exotisme, un look, une originalité qu'on n'avait jamais vue. Une fraicheur inconnue, des mélodies ciselées. Et Dimitri au saxo (le truc de ouf un saxo dans un groupe de rock :coeur: ), rien comme les autres quoi !
Des fois je me demande si je recraquerais aujourd'hui comme je l'ai fait à l'époque, si avec 16 ans en 2010 la magie aurait opéré... :?:
Des fois c'est bien d'être "vieux" et d'avoir vécu tout ça :clin:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 11:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Août 2013 21:29
Message(s) : 583
Localisation : Paris et Yvelines
Merci Miss Clark :) C'est vrai que pour quelqu'un de mon âge, même en connaissant des groupes de l'époque, on ne se rend pas compte de ce que c'était que d'être "immergé" dans l'atmosphère musicale d'alors et que du coup on ne perçoit pas vraiment le contraste dont tu parles !

Je me permets de remonter le sujet, étant donné que j'ai l'impression que beaucoup de fans des débuts sont arrivés sur le forum récemment :coeur:

_________________
Je suis de ceux qui aiment, non de ceux qui haïssent.
Antigone, Sophocle


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 13:46 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Mai 2006 19:42
Message(s) : 142
Bonjour,

Pour ma part, je me souviens très bien de la première fois où j'ai entendu Indochine. C'était pour l'Aventurier. Une "onde de choc". Je devais avoir un peu plus de 11 ans et aux alentours d'avril 1983, les radios commençaient à passer la chanson.

J'étais chez moi et mon père avait une chaine HI FI et écoutait la radio. La chanson est passée à un moment et là gros coup de coeur en entendant la fameux riff de guitare. Quel son !. Et les nappes de synthé. En plus sur 4 enceintes (en quadriphonie) l'effet fut vraiment renversant.

A l'époque, la musique ne m'intéressait pas vraiment, c'était plutôt foot et copains.

Quelques temps après, la télé allumée une fin d'après-midi, je vois pour la première fois Indo à la télé chantant l'Aventurier. Retransportée et le look du groupe à l'époque très avant gardiste (avec un Nicola avec la mèche tombante et les autres membres gesticullant avec un look vraiment en phase) Je fus reconquis.

Le temps de noter le nom du groupe et le titre. Direction un disquaire et l'achat du 45 tours. Celui-ci tourna en boucle tout 1983. Après dupliquer sur une K7 histoire de pouvoir l'écouter sur un lecteur de K7 (plus pratique) et là Indo ne m'a plus vraiment quitter.

Il y avait une fraicheur dans ces premières chansons et surtout aussi un rythme qui donnait envie de bouger. Bon à l'époque, on ne savait pas tout sur les artistes. Il fallait lire la presse et les disques n'étaient pas toujours facile à trouver (surtout lorsque l'on habite une petite bourgade).

Le 45 tours (ainsi que la face B Les 7 jours de Pékin) m'avait vraiment transporté.
Pour ma part c'était au départ la guitare de Dominik le son qu'il avait trouvé qui m'avait plu. Ce dernier avait réussi à donner un nouveau son, une nouvelle approche de la guitare (certe, il s'était un peu inspiré du guitariste des années 60 du groupe Les Shadows). Fini les distorsions et les riffs de guitare rock'n'roll des groupes comme Trust ou Téléphone.

Il avait vraiment cherché à se démarquer des autres. Toutes les premières chansons étaient un peu dans le même moule. Certes certaines 30 ans plus tard peuvent sonner un peu kitch (Leila, L'opportuniste) mais à l'époque ça sonnait "d'enfer", la prod de l'album L'aventurier était vraiment avant gardiste.

Ensuite fin 83, les Indo enchaînent de suite avec un nouvel album et un 45 tours Miss Paramount. Le clip à l'époque passait sur la chaîne TMC (télé monté carlo, pour ceux qui habitaient dans le sud, captait cette chaine). Et là rebelotte, la chanson dans la même veine que l'Aventurier me retransporte. Le clip permettait de voir Indo se déhancher avec leur habit chinois et la batterie tenue par Dimitri à l'époque ça détonait. Moi qui n'y connaissait rien en musique, Indo m'a mis une claque.

Ensuite achat de l'album Le péril jaune (et là j'accroche encore plus). Chaque chanson avait une histoire, un riff de guitare qui lançait les chansons. Même si le son de l'album était déjà à l'époque pas superbe, je peux vous assurer que ça décoiffait. Les razzia, Kao Bang et surtout A l'Est de Java valaient leur pesant de cacahuète.

Ce qui m'a aussi beaucoup plus c'était leur pochette. Chaque design était soigné et j'aimais beaucoup la typographie INDOCHINE qui a été utilisé jusqu'à l'album Au zenith. Marion Bataille apportait vraiment une touche originale.

Et j'ai eu la chance de ne jamais décrocher de leur musique. J'ai toujours à partir du 45 tours l'Aventurier acheté chaque disque à la sortie. Donc je connais bien toutes les périodes et surtout le creux où pendant les années 1992 jusqu'à 2000 peu de monde écoutait Indo et ça faisait tâche d'écouter Indo. Le pire je pense a été la période Un jour dans notre vie et Wax là dénicher les disques relevait de l'exploit.

Ca me fait plutôt sourire maintenant quand je vois que tout le monde adule Indo (des médias jusqu'à certains artistes), et certains fans. Je pense que Nicola a vraiment remonter le groupe par sa détermination et son envie de croire que le groupe (le nom INDOCHINE) valait vraiment le coup. et la peine de continuer même sans les membres des débuts.

Indochine il y a 30 ans, n'a pas la même saveur ni les mêmes intentions. Je ne suis pas sûr que j'aurai accroché à Indo 2013 du BCP. Mais c'est vraiment bien que ce groupe soit intergénérationnel. Car les jeunes qui ont accroché il y a quelques années (comme moi à l'époque) ont permis à Indo d'être encore là et de faire des choses beaucoup plus belles et plus fortes qu'avant.

Nicola donne les moyens à son public qu'il respecte plus que tout autre artiste. Certes ayant un peu de recul sur la chose, je pense également qu'il met la barre très haute, car je pense que dans quelques temps l'effet retombera. Donc il en profite et fait profiter son public.

Je note que chaque tournée prend une dimension supplémentaire (on peut se demander qu'est-ce qu'il va pouvoir faire de mieux après ce Back city tour).
Par contre musicalement, avec les ans, les dernières productions ne tiendront pas. Je suis navré pour les accros aux 2, 3 derniers albums, mais Nicola devrait évoluer musicalement. Il commence à y avoir trop de chansons qui se ressemblent. Certes toujours des mélodies imparables (Memoria, College boy) mais cela sonne pas assez groupe.

Je sens à l'écoute qu'il n'a effet fait que par Nicola et Oli de Sat, les autres membres intervenant au final. Il faudra des arrangements un peu plus fouillés (il a les moyens de mettre des cordes et des cuivres dans ses morceaux).

:merci:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 15:48 
 

Inscription : 20 Oct 2009 11:43
Message(s) : 3103
Je me souviens bien de "l'aventurier" même si j'étais vraiment petit, car mon cousin avait le disque et qu'il l'écoutait en boucle : la chanson était inoubliable, la guitare de Dominik surtout, c'était très moderne, et le truc qui m'est resté en tête et auquel j'associais Indochine pour les avoir vus à la télé : la mèche de Nicola (pas la petite de la pochette du 45 tours, mais quand il l'avait bien longue en 83/84 !), ça m'avait fait presque peur :lol: En tout cas, marqué. Pour les amateurs de new wave anglaise, rien d'extravagant dans ce look, mais quand on voit ça, petit, au milieu d'artistes très variéteux à la télé, on s'en souvient, en habitant en plus dans une bourgade grise du nord où on était bien loin de ce genre de look...


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 16:18 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Fév 2013 19:40
Message(s) : 267
Localisation : Besançon
C'est super intéressant de lire vos témoignages.
Merci de nous faire partager un peu de cette époque qu'on ne connaîtra jamais ! :D :coeur:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 17:47 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Juil 2014 10:01
Message(s) : 28
Localisation : Basse Normandie
Quelle bonne question!

Evidemment découvert début 1983 avec l'Aventurier.
Alors, comment expliquer cela: comme très justement dit un peu plus haut, la réponse est dans le contexte de l'époque.
Donc pas évident de retransposer cette période en 2014; tout d'abord le début des radio libres en 81 - je sais ça peut paraître dingue pour les plus jeunes- mais il n'y avait rien d'autre que RTL, Europe1, ou France Inter sur nos postes de radio. La bande Fm naissait avec les radio libres et ces dernières n'étaient pas encore des média de maisons de disques.
Les programmations étaient donc libres.Mais si mes souvenirs sont bons, Indochine passait sur RTL!

Ensuite, la musique de l'époque.On était juste après la fin du punk, la new wave arrivait; ce courant qui fit scandale auprès des amateurs de rock car il y avait autre choses qu'un trio guitare-basse-batterie!! L'avènement de la boite à rythme, les synthés, les musiques un peu minimalistes à l'opposé des combos rock des années 70.

Vous allez me dire, Indochine dans tout cela? Eh bien une sorte d'OVNI dans ce paysage, car français déjà (hormis Téléphone, rock "classique" et la variété... ) .
Cela est peut être étrange mais il n'y avait pas grand chose à se mettre sous la dent de français dans ce nouveau courant musical.
Indochine a été sans doute le bon mélange au bon moment: un look très tendance et avant gardiste, des mélodies fraîches , exotiques et faciles à retenir, une musique pas uniquement "synthétique" avec guitares et cuivre....bref, bien que dans le courant, totalement unique finalement.

A l'époque totalement fan des Cure et de Depeche Mode, Indochine complétera cette liste.
Premier concert; à l'Olympia en 83...ça ne rajeunit pas!!

Quant à l'évolution du groupe et de sa musique...vaste sujet.
Déjà au tout début, soit on adorait, soit on détestait, mais au moins cela ne laissait personne indifférent. C'est sans doute là la raison de cette longévité.
Moi j'ai toujours adoré même dans les années 90, où il fallait un certain "courage" pour sortir de chez le disquaire avec un 33t d'Indochine sous le bras!!

Contrairement à ce qui a été dit un peu plus haut, je trouve que les dernières productions évoluent même si -et c'est pour cela que j'aime beaucoup- il y a la même "signature" derrière.

Il y a aussi un truc, quand on a passé 40 ans , on devient un peu plus nostalgique de son adolescence, donc même écouter Black City Parade me rappelle l'insouciance des années 80..mais pas que!!
Ma fille de 13 ans (certes que j'ai un peu éduquée musicalement!) n'est pas rentrée totalement indemne du Stade de France le 28 au soir.
Cadeau pour son anniversaire, même si elle trépignait depuis quelques semaine, ça a été la claque.
Quoi de plus sympa de partager cela avec sa fille? La voir s'éclater sur TOUS les morceaux m'a forcément fait penser à ces années 80 où l'on découvrait ébahis ce groupe "bizarre" avec des mèches dans les yeux entonner Bob Morane.
Quel chemin!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 17:57 
 

Inscription : 20 Oct 2009 11:43
Message(s) : 3103
wax man a écrit :
Premier concert; à l'Olympia en 83...ça ne rajeunit pas!!


Wow! Quelle chance. Le premier concert de la tournée "le péril jaune"où le groupe flippait à mort car tous les médias étaient là. C'est étrange d'ailleurs d'avoir commencé là, l'Olympia c'est un peu rude pour un "rôdage" :mrgreen:
Il y a toujours eu des rumeurs d'un pirate de cette date, mais ça n'a jamais circulé ouvertement...

Ma voisine était une fan de la première heure, elle avait vu "l'écho des bananes" avec Indochine en 82 à la télé ! Sa chambre était pleine de posters (ce qui me faisait rêver, je n'avais pas ma propre chambre quand j'étais gosse) et elle a menti à ses parents pour aller voir Indochine à Lille à 30 bornes de chez elle en 86 :mrgreen: Elle m'en a parlé il y a peu :) C'est grâce à elle que je suis tombé dedans.


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 18:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Juil 2014 10:01
Message(s) : 28
Localisation : Basse Normandie
Eh oui, pas de téléphone portable qui fait photo et vidéo à l'époque!!

Que nos yeux et nos oreilles...et notre mémoire!!

(Punaise, j'ai l'impression d'être un ancien combattant!!)


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 07 Juil 2014 19:19 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Mars 2013 09:11
Message(s) : 2363
Localisation : Juraaaaaaaaaaaaa ♥
Bein ils ont la classe nos anciens combattants!! :mrgreen:
Merci de partager tout ça! ;)

_________________
BCT I : 12/03/13 Mâcon ; (23/06/13 Grand Rex, 24/06/13 Grand Journal) BCT II : 11/10/13 Amnéville I, 12/10/13 Amnéville II, 06/11/13 Lyon II, 22/11/13 Dijon, 12/12/13 Genève I ; BCT III : 15/03/14 Dijon, 21/03/14 Lyon ; 27/06/14 SDF I, 28/06/14 SDF II ; 14/07/14 LONDON; 09/08/14 FAV Colmar
EuropeCityClubTour : 06/04/15 MILAN, 08/04/15 BERLIN; FestivalTour: 15/07/16 Carcassonne, 18/07/16 Sion
Tour13: Bercy 1-2-3-5-6, Lyon 1-3, Strasbourg 1-2, Dijon 1-2-3, Limoges, Amnéville 1-2, Nancy, Musilac, Paléo, Colmar, Bruxelles3


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 08 Juil 2014 09:14 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Juin 2006 16:04
Message(s) : 1875
Localisation : Shanghai, Chine
Merci de nous partager "votre longévité"; c'est largement plus intéressant que les caprices que font certaines personnes.
Dans les écrits ci-dessus, on sent le brin de nostalgie, le fameux "c’était mieux avant"...

_________________
La vérité est politique et les mensonges sont fantastiques.


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 08 Juil 2014 09:31 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Juil 2014 10:01
Message(s) : 28
Localisation : Basse Normandie
Non, pas mieux, différent!
La seule chose qui était mieux, c'est qu'on était plus jeunes!! :wink:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 08 Juil 2014 09:36 
 

Inscription : 21 Mars 2014 10:02
Message(s) : 44
Localisation : Beaumont Belgique
Ah Waxman, je suis totalement sur la même longueur d'onde (expression d'époque aussi!)
Le tout premier groupe que j'ai écouté c'était Krafwerk, un monument! Puis The cure dont j'adorais la musique très sombre, Depeche mode bien sûr, et ...Indochine (puis pas mal d'autres groupes aussi un peu plus "underground"). Qu'est-ce qu'on s'est éclaté avec tout ces groupes dans les concerts et les soirées!
Je me souviens aussi des radios libres, c'était génial, j'animais une émission à l'époque avec un copain entre 20 et 22h00, heure ou pas grand monde écoutait, et on passait des trucs moins commerciaux: Siouxie and the Banshees, Sisters of Mercy, Echo and the Bunnymen, Front 242, Big Country, Gary Numan, Bauhaus, Fisher Z, Buzzcocks mais aussi plus connu, U2, Simple Minds, Tears for Fears, Talk Talk, et bien sûr DM, Kraftwerk, The Cure et ...Indochine.
Super que tu puisses partager ça avec ta fille!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 08 Juil 2014 09:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Juil 2014 10:01
Message(s) : 28
Localisation : Basse Normandie
Houlà, l'évocation de tous ces groupes me donnent la chair de poule!!!!
Excellent tout ça...bon entre nous j'écoute toujours tout ça :lol: , avec même des trucs un peu plus sombres comme Sisters of Mercy, chez les français: Asylium Party, ou Babel 17 et chez les belges; Trisomie 21.

Bon on s'éloigne...mais que c'est bon tout ça!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 09 Juil 2014 06:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Déc 2002 12:37
Message(s) : 1423
Localisation : Saint-Étienne
wax man a écrit :
Non, pas mieux, différent!
La seule chose qui était mieux, c'est qu'on était plus jeunes!! :wink:

:lol: :lol: :lol: c'est tout à fait ça, putain ça fait du bien de lire aussi vos témoignages, ça rappelle tellement de choses :coeur: :punk:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 10 Juil 2014 07:17 
 

Inscription : 09 Juil 2014 07:19
Message(s) : 7
Localisation : Yvelines
Bonjour,
J'ai posté mon récit sur les CR, mais je pense que ta question sur les fans de la première heure devrait trouver une petite réponse dans ma propre histoire...
Tu peux aller lire mon compte-rendu de mon vécu du premier concert de Indochine, à celui de 2014 ici :
http://www.fan2taz.fr/indochine-du-zeni ... de-de.html

Les années 80 avaient ce quelque chose de magique, la musique proposée avait un ton nouveau, on sortait du disco, du funk, et la new-wave déferlait...
Cela ne s'explique pas, Indochine a explosé littéralement avec un son exotique et beaucoup de synthé, et on adorait !!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 10 Juil 2014 12:32 
 

Inscription : 20 Oct 2009 11:43
Message(s) : 3103
Joli Taz68! Ah, le dernier soir des 4 Zéniths en 86...quelle chance d'avoir vécu ça!

Toi qui a été fan puis qui a lâché, tu as eu quand même l'impression de retrouver Indochine ? Ca n'a tellement plus rien à voir...


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 10 Juil 2014 12:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Mai 2010 16:05
Message(s) : 2579
Localisation : Lille
Taz68 a écrit :
Bonjour,
J'ai posté mon récit sur les CR, mais je pense que ta question sur les fans de la première heure devrait trouver une petite réponse dans ma propre histoire...
Tu peux aller lire mon compte-rendu de mon vécu du premier concert de Indochine, à celui de 2014 ici :
http://www.fan2taz.fr/indochine-du-zeni ... de-de.html

Les années 80 avaient ce quelque chose de magique, la musique proposée avait un ton nouveau, on sortait du disco, du funk, et la new-wave déferlait...
Cela ne s'explique pas, Indochine a explosé littéralement avec un son exotique et beaucoup de synthé, et on adorait !!

Très intéressant de lire ce petit article, merci à toi !

_________________
Noirs, mes cheveux ne sont plus noirs...

#TEAMCARTAGÈNE


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 10 Juil 2014 13:02 
 

Inscription : 09 Juil 2014 07:19
Message(s) : 7
Localisation : Yvelines
C'est certain que cela n'a plus rien à voir, mais le show, le spectacle, la mise en scène, sont tellement incroyables, que l'on découvre ou redécouvre avec plaisir les nouvelles chansons d'Indochine...
Donc aucune déception, et surtout un immense plaisir à les retrouver 30 ans plus tard sur scène !!

Ce qui est drôle ou touchant, c'est de se revoir ou se reconnaître dans les jeunes fans d'aujourd'hui, en faisant partie des "vieux" maintenant ! :mrgreen:
C'est juste le temps qui passe, et Indochine qui reste...et moi et moi et moi !


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 10 Juil 2014 16:06 
 

Inscription : 20 Oct 2009 11:43
Message(s) : 3103
Et Sardou est hélas, aussi, toujours là... :mrgreen:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 11 Juil 2014 20:23 
 

Inscription : 13 Oct 2002 19:38
Message(s) : 296
Localisation : sur la terre du petit prince..
J avais 9 ans en 81 et c'est mon frere de 19 ans qui me faisait ecouter Indo a fond dans la cave... j'ai alors range mes disques de Chantal Goya et je me suis mise a Indo et ca continue ... meme si maintenant je ne fais plus qu'une date par tournee ... les rhumatismes maurice... les rhumatismes... Mais la mort de Stef m'avait mis un coup et j'avais un peu decroche ...Oli m'a redonne le gout Indo de part son humilitée...qui j'espere est encore presente...

_________________
*J'emmene au creux de mon ombre des poussiéres de Toi

*Je t'aimerai si il le faut par petits bouts ...


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fans de la première heure : comment l'histoire a commenc
 Message  Publié : 30 Août 2014 18:13 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Juil 2014 17:48
Message(s) : 1682
:hey: je pense que je suis la plus " jeune" des anciens/ciennes: ben oui, j'avais 21 ans 1981 :mrgreen: :lol: et si j'avais habitée à Paris, oui je serais allée les voir au Rose Bonbon, mais j'habite en province :wink: et encore en 2014.
La 1ère fois que j'ai entendue Indo, c'est à la radio= L'Aventurier: je fais WAOUHHH :jump: :thumb: : ça m'as plu de suite/surtout la musique et comme je l'ai lu: pas de portables/ni de vidéo, caméra/ni d'internet, ordinateur/mais appareil photos a pellicule: fallait attendre 8 jours avant d'avoir les photos :D .
Y avait que les 45T/33T et un électrophone, pour écouter de la musique, mais les vicicitudes de la vie :( ne m'ont pas permis de les suivre autant que je voulais, hélas :confused3: /le décès de Stef m'as rendue triste.
J'ai repris l'Indomania, quand j'ai été mieux dans ma vie= c'est :punk: :dblue:

Je vais allée voir ton HTTP Taz68, si mon "vieux" ordi veut l'ouvrir :mrgreen:
Je viens de l'ouvrir et je suis tombée sur un CR écrit par une Sandrine??? et j'ai mis un commentaire que tu reconnaitras :wink: : mais pas de Taz!!!!


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ] 

Index du forum » Indochine » Discussions 100% indo


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot], Supergurl et 12 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Traduit en français par Maël Soucaze.