Inscription    Connexion    Forum     Rechercher    FAQ

Index du forum » Indo & U » Expression "100% Indo"




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message :
 Message  Publié : 31 Mars 2006 20:15 
 

Inscription : 25 Avr 2005 18:13
Message(s) : 161
Localisation : Ile de France
Voilà un poème qu'une miss voulais mettre sur ce forum mais elle n'a pas réussi à s'enregistrer alors je le poste pour elle.. :d



Pour Nico - Indochine
Le Mythe

Les lumières vibrent…
Je me sens libre !
La créature s’agite, là bas.
Peut-être me prendra-t-il le bras…

Sa voix porte et m’emporte,
Telle une bourrasque de vent
Emplie d’encens :
Son univers me transporte !

Le regard noir et énigmatique,
Il traverse la scène
Et me voit à peine…
C’est une créature diabolique !

Elle baisse la tête timidement,
Se retourne, court, s’arrête…
Tel un petit enfant :
Il en fait qu’à sa tête !

Le rythme s’embrase,
Il est en phase
Avec l’orchestre.
Il est le maître !

La créature nous montre son dos,
Ses mains implorent le ciel.
Il est comme un ado
En plein éveil.

Il va bientôt
Tiré sa révérence …
C’est trop tôt…
La créature tire sa révérence.

30/03/06

Alaska



Je vous laisse son adresse email au cas ou.. :)
annelaure_bertocchi@hotmail.com
(Désolé pour le ti bugg.. ;))

_________________
Si j'étais libre de moi, c'est évident, ça serait toi <3
C'est son sourire qui est désarmant.. lui..
:coeur:


Dernière édition par ¤ Maudinette ¤ le 31 Mars 2006 23:06, édité 1 fois.

Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Index du forum » Indo & U » Expression "100% Indo"


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Traduit en français par Maël Soucaze.