Inscription    Connexion    Forum     Rechercher    FAQ

Index du forum » Indo & U » Expression "100% Indo"




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message :
 Message  Publié : 24 Juin 2007 07:28 
 

Inscription : 24 Juin 2007 07:14
Message(s) : 19
Posté le: Ven 22 Juin 2007 21:59 | Sujet du message: Poème : Indo ma vie, Indo Aujourd’hui

Bonjour je ne sais pas si vous connaissez cet écrivain, Pacaly, il a écrit un livre, des nouvelles sur madinkà, wampas, daisybox...mais pas indo mais je crois qu il est fan puis qu'il a écrit ca pour l anniversaire de Nicola, je l ai piqué dans un de ces bulletins... sympa non ?



Indo ma vie, Indo Aujourd’hui


Indo ma vie, Indo Aujourd’hui
C’est fort, c’est l’extasie au Paradis
Me dire que tout m’est permis
Un mascara couché sur ta peau
La perversité d’un roi d’une reine
L’immensité d’un choix incompris
Au bord, aux effluves de l’interdit
Parce qu’Indo m’a tout apprit
Les lèvres mouillés de ton fard
Oh embrasse-moi juste une fois dans le noir
Embrasse-moi parce que je veux y croire.

Indo ma vie, Indo Aujourd’hui
Les adultes sont pervertis
Salinger l’a bien compris
Petite fille en larme et sans histoire
Maoboy en jupe courte et qui danse
Pour oublier que le monde est une offense
Qu’il y a du sang des larmes dans plusieurs joies
Et tes mains, ton vêtement sur ma croix…


Indo ma vie, Indo Aujourd’hui
Le grand secret est accompli
Déshabillée elle est en vie
Sur la bouche et un peu travestie
Oui le sexe dans mes veines est mon seul gêne
Dans le coma et n’en avoir jamais assez de toi
Allez aussi profond que dans une tombe
Si tu es là peu m’importe si je succombe


Et je suis sûr que tu aimes ça…
Je suis sûr que tu le voudrais comme ça… là !
En mépris à l’abri sur leurs crachats
Te laisser faire sous tes reins, sur ton saint
Se regarder et s’aimer enfin
Ambiguë et la chambre grande ouverte
Attendant que tu veuilles bien t’y mettre !


Indo ma vie, Indo Aujourd’hui
Bien sûr ce n’est qu’un hommage
Une seringue qu’on se partage
La drogue entre tes jambes intimes
Car entre moi et lui
Entre hier et aujourd’hui
Qu’on se le dise à jamais, Indo c’est ma vie
Et le reste de mes nuits…


P.Pacaly




voila son myspace : http://www.myspace.com/ppacaly


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 24 Juin 2007 08:03 
 

Inscription : 22 Mars 2007 20:41
Message(s) : 34
Localisation : perpignan
ouah j'adore!!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 24 Juin 2007 09:23 
 

Inscription : 24 Juin 2007 07:14
Message(s) : 19
Y avait ca aussi

Gwen : c’était le même univers : les cheveux comme un garçon
le mélange du masculin et du féminin. Aller où personne ne veut aller, sortir de la réalité et s’enfermer dans une douce pénombre, adolescente et belle, rebelle. Ils s’étaient croisés. Souvent. Sans rien se dire. Les concerts étaient leurs rendez-vous secrets. Là où on bâti d’autres mondes, là où circulent les messages codés. Jusqu’à cette soirée…
Jusqu’à cette soirée où, pour la première fois, ils se sont parlés. Musiciens, amis communs. Tout le monde se connaît, personne ne se découvre. Enfin, pas toujours. Ainsi la nuit fut éternelle, infinie, et on se rend alors compte qu’on pense pareil. Que les univers se fondent, que l’esthétisme d’un tableau ou d’une chanson est le même. Et quand Noël se décida, quand il lui montra ces inextricables, incompréhensibles fils et mécanismes, apeuré et fébrile devant la réaction de cette fille qui le prendrait sans doute pour un fou, quelle ne fut pas sa surprise de l’entendre dire que :

« - Tous les fils existent pour être rattachés à d’autres.
- Tu veux dire que … toi aussi ?
- Oui. Même cercle, mêmes machines.
- Une nuit….endormie… devant la télé ?
- Oui, devant ce groupe, devant ce groupe dans lequel je me voyais…je m’envolais…
- Tu jouais ?
- Oui, de la basse.
- Rêve devenu réalité ? Je veux dire, jouer de la basse ?
- Tu sais, je joue de la basse depuis…la nuit des temps ! Et Gwen sourit. Et Noël lui sourit à son tour.
- Il y a des choses… je ne comprends pas tout… Jean lui aussi est comme nous. Qu’est ce que cela signifie ? Sommes nous tous nés fous ?
- Des défauts de fabrication ?
- Du Grand Œuvre ?
- Peut-être… En tout cas, cette chose nous relie. C’est certain. Ce n’est pas un hasard.
- Dis-moi Gwen…
- Oui ?
- Aimerais-tu… pourrais-tu jouer dans un groupe ?
- Votre groupe ?
- Sans doute… nous cherchons un bassiste. Viens nous écouter, viens lors d’un concert. Tu sauras alors. »


C’est ainsi que Gwen se rendit là-bas, fragile et insouciante. Dans l’attente du bon moment, du passage et de l’éclair. Etait-ce eux ? Est-ce que ça ne pouvait pas être eux ? Et elle entra dans la salle. Et elle les vit. Noël n’aimait pas ce concert. Ce n’était pas le mieux. Elle ne voudrait pas venir. Pas assez de tout ce soir-là pensait-il. Mais il se trompait. Car quelque chose la poussait, quelque chose dont elle-même n’avait peut-être pas conscience…
Alors elle s’est laissé tenter : par cette atmosphère, cette musique, cet étrange qui lui était si familier. Par cette nouveauté dans sa vie qu’elle voulait apprivoiser : l’alliance était désormais scellée. Et quant Oliver s’en alla, et que Lakhana allait faire de même, Noël s’adressa à eux, à Jean et à Gwen, et leur demanda :


Extrait de la nouvelle du groupes madinkà


et ca... très "indochinien" je trouve aussi, non ?



Masturbe-moi




Réveille-toi, réveille-moi
Astique-toi, astique-moi
Tout est question d’organisation
Tout est question de position !
Masturbe-moi, masturbe-toi
Le sexe est en toi
Comme une offrande sur ta joie.
Laisse-moi te lécher les doigts
Plusieurs fois
Descendre plus profond
Qu’aucun garçon
N’est jamais allé
Ne t’as jamais retrouvé.


Caresse-toi, caresse-moi
L’amant l’ami droit dedans
Te pénétrer l’intérieur l’extérieur
En multiples petites mort
M’achever à ton sort
Mordiller les soubresauts de ton corps
Dans l’étrangeté de ton chemin
La beauté de ton vagin
L’entrée du ravin

Et mouiller entre tes mains
Me le permettras-tu ?
Le voudras-tu ?
Que je m’y glisse
Entre tes cuisses
M’aimerais-tu
Si l’on était un peu plus complice
Ma sève au bord de ton précipice ?
Serait-ce vraiment un si beau supplice
D’entrer dans ta chair
Dans mon vice ?


P. Pacaly - Tous droits



Goth



Il y a du maquillage sur tes yeux
Du noir du mascara sur ta joie
Une croix tatouée sur ton bras
Et du sang pour braver les interdits
Goth dans l’extase, goth au paradis

Goth montrée du doigt
Goth perdue dans le froid
Mais que font-ils tous là ?
S’astiquant pervers assistants
Lubrifiants le beau le dément
Et ta peau est blanche, et tes cheveux noirs
Mon dieu ils ne voudront pas
De ça…de toi… comme ça…
A l’envers à l’endroit
Juste pour leur émoi
Comme une étoile dans tes ébats

Goth, goth, non tu ne mérites pas ça
Goth, le sexe ce n’est pas que ça
Ouvre la bouche et tu verras
Ecarte et tu sauras
Qu’avec moi
La mort sera l’élixir
Ta peau sera le plaisir
Le luxe pour m’avilir
D’une fille en asphyxie d’amour
D’être aimée pour toujours
Dans un cri, dans un appel au secours

Goth goth tes lèvres sont un scandale
Goth tes seins me sont fatals
Goth viens en strip intégral
Que l’on se régale…

P. Pacaly - Tous droits


Ce garçon est une fille


Ce garçon est une fille
Il elle a les yeux qui brillent
Il y a du chagrin dans ses pupilles
Qui se répand plusieurs fois
Il elle a les cheveux longs
Il elle l’amoureux
Les blessures dans une armure
Les mains ensanglantées
De les avoir trop caressés
Dans l’ombre de sa chasteté
Les immondes se sont renversés
La bouche pleine
Sur le con de la reine.

Ce garçon est une fille
Sa baignoire est plein de monde
On s’y baigne on s’y noie en intégral
Frédérique est un une lubrique
Les miroirs un peu féeriques
Comme un trou noir
Un reflet dans un miroir
Secrets des initiés pour la gloire
Frédérique a tout compris
Il elle les a tous punis
Un crachat sur la langue
Et le monde qui tangue

Ce garçon est une fille
Sa jupe est si fébrile
On dirait qu’il elle porte de bas résille
Travesti dans un secret
Le doigt posé qui se touche
Qui salive dans une dérive
S’active dans une moiteur
Une liqueur à la source


Ce garçon est une fille
Frédérique est un perverti
Frédérique est une amie
Cette fille est un garçon
Et un joli prénom…



P. Pacaly - Tous droits
http://wwww.myspace.com/ppacaly


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 24 Juin 2007 22:42 
 

Inscription : 24 Juin 2007 07:14
Message(s) : 19
Il y a un blog sur tout ca si ca te dit...

http://pacaly.skyrock.com/


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 27 Juin 2007 17:30 
 

Inscription : 15 Mai 2003 17:07
Message(s) : 38
Localisation : Oise (Picardie)
Salut,
j'aime beaucoup ce poème "Indo ma vie, Indo aujourd'hui" et les écrits en général de cet auteur, Pascal Pacaly.

D'ailleurs le livre dont parle indogirl69 est "Histoire de mon groupe de musique" (vol 1 et 2 - sortie en mars et septembre).

La particularité de ce recueil de nouvelles est qu'il a été écrit avec la participation des groupes eux-même, et pour la première fois, beaucoup d'entre eux ont accepté de dévoiler les débuts de leur groupe (leurs rencontres dans leurs lycées, collèges, etc), comment leur est venue l'idée de créer ce même groupe, les anecdotes en tournée, les premiers skeuds... jusqu'à aujourdhui...
Le volume 1 de ce recueil propose les groupes suivant : Arkol, The Versus, Enhancer, Watcha, Wampas, Fickle, Madinka, La Ruda, Undercover Slut, Daisybox, Dead Pop Club, Lik..Id et Kinito. Ces nouvelles sont donc biographiques et romancées.
Quelques groupes du volume 2 : Aqme, Matmatah, Pleymo, Vegastar, Tripod, My pollux, Tagada Jones, etc.

Vous pouvez trouver des extraits sur les blogs myspace http://www.myspace.com/ppacaly

_________________
"Emmène-moi encore plus bas ... Entraine-moi où le ciel n'existe pas"


Dernière édition par LiLi *Paradize* le 27 Juin 2007 18:10, édité 1 fois.

Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Index du forum » Indo & U » Expression "100% Indo"


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Traduit en français par Maël Soucaze.