Inscription    Connexion    Forum     Rechercher    FAQ

Index du forum » Indochine - Indo & U » Expression "100% Indo"




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 86 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 00:35 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
clochette27



j'ai des ailes je peux voler
mon frère je vais m'en aller
oui on a pris mon ame ici
tanpis ou tant mieux c'est la vie!

aux grands departs inattendus
qui font de nous des anges déchus
nos larmes abreuvent les grands pervers
le sang est nectar de l'enfer

cette nuit je voudrais nous revoir
je n'en veux pas au hasard
je sais qu'on nous attend la-bas
je t'en prie ne me laisse pas

a ces grands envols echoués
qui font de nous des prisonniers
quand tu quiteras ce monde infame
tu ne connaitras aucune flamme



Rock with me


C'est maintenant ou jamais,let's go to Neverland!
Tu sais, tu peux tout quitter ici, nevermind!
On nous attends là-bas, hurry up ,on y va!
Boy, tu connais le paradis,le nirvana,
Boy, prends tes ailes où je t'emmène tout ca n'est rien
Come on,tu sais on ne peut pas attendre demain

On s'envole ,main dans la main, on quitte cet enfer
Là-bas, les dieux et les démons n'exitent pas
Ne regardes pas derriere accroche-toi bien à moi
Les étoiles te feront oublier tous ces pervers

Welcome black eyed boy tu es chez toi a jamais
Ici on n'interdit pas le droit d'aimer
Voilà la maison de notre ami Marilyn
Boy,on est au paradis d'Indochine
Boy, ici muse et oasis te combleront
Come on, la musique est le fruit de ta passion

Desormais,avec toi, plus rien ne sera comme avant
Tu vois cette nuit j'ai réalisé ton voeu
Et demain tout recommencera en ces lieux
On peut chanter et s'aimer devant eux maintenant!




la lune noire

Nous courons voir la lune noire
Les petites fées sortent leurs mouchoirs,
Le ciel est si heureux sans celui
Qui avec tous les honneurs détruit.
Les éclairs rouges traversent nos corps
Nous aimons de plus en plus fort
Regardez-la! elle qui n'a jamais
Su la belle qu'elle était
Les yeux doucement bercés
Laissent à torrent le sang couler

Tonight, I pray you virgin Lady,
Pouvez-vous sauver ma vie?
please forgive me virgin Lady,
Je lui donnerai mon pays

Nous serons acteurs de notre destin
Les croix tomberont sur notre chemin.
Cette nuit pourr cette merveille
Nous atteindrons le dernier ciel.
Elle mène la marche de l'amour
C'est l'offensive décernée au jour
Quand elle ouvre les plaies
S'ecoule en nous l'éternité
Ce n'est rien qu'une petite mort
Et les yeux ouverts on s'endort.

Tonight, I praid you virgin Lady,
Avez vous sauver ma vie?
Did you forgive me virgin Lady?
Je lui ai donné mon pays...



ghosts in my room

Des etres en brouillard
Me couchent, j'ai le cafard
Me touchent dans le noir
Ils glissent sur moi
Je ne les sens pas
Juste un doigt

Et moi entre eux deux
Ils font ce que je veux
Ils sont ce que je veux
Mon vice transparent
Dans leur sang blanc
Je descend

Dormez avec moi la nuit
Venez quand je m'ennuie
Frolez mes pensées gores
Hurlez, c'est du hard core



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 00:53 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Oo Alice oO

remix : j'ai demandé à la lune >>> J'ai répondu a la lune (feat. IFP3C)

J'ai demandé au soleil
si j'pouvais repondre a la lune
il m'a dit " je mange des groseilles
casse toi ou je vais t'en mettre une "

Alors je suis revenu le lendemain
il a vu que c'etait de la part d'un ami
alors il m'a tendu un truc dans la main
c'etait une invit' pour parler a la lune VIP ( viaïpi )

Je decidai d'aller parler a la lune
et d'enfin pouvoir m'expliquer avec elle
elle m'a dit " d'abord file moi des tunes
ou je me bouche les oreilles"

Je lui ai donné 1 euro
elle savait pas convertir
en fait c'etait un faux
elle a cru que ça valait un saphir

Alors je lui ai repondu
ce que je pensais depuis le debut
mais vous ne le saurez jamais
entre elle et moi c'est un secret

...



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 01:16 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
indomaogirl

nuit intime

Il ya un risque dans les
Nuits intimes mais tu verras
D'ici mon amour qu'on pourra faire les
7O00 "danses"
Comme la
cHevauchées des champs de blé...
tu découvrIvras mon 3ième sexe
3 Nuit par semaine
Et on recomencera....


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 01:47 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
anla


Délivrance...


Une ville, une rue
C'est gris, c'est desert.
Je suis seule, seule avec mes pensées.
Des pensées plus noires que le ciel sans étoile et sans lune qui m'entoure et m'oppresse.
J'avance.
Ou je vais ? Je ne sais pas.
Tout est noir, si noir...
La pluie se met à tomber doucement, une pluie fine qui me frappe le visage.
Ca m'est égal, tout m'est égal ce soir.
Personne ne m'attend.
Personne ne sais ce que je fais ce soir.
Personne ne saura ce que j'ai fait ce soir.
Je m'arrete un instant.
J'observe autour de moi.
Toujours rien.
Pas un bruit.
Pas un mouvement.
Le silence m'apaise.
je m'endors, je ne me reveillerai plus.
Je suis bien...


Le chant du diable

Je ne l’ai entendu que quelques secondes, un soir, sur la plage aux abords d’un camp de gitans. Une lointaine mélodie rythmée par les tambourins, une danse infernale. Je suis hantée par cet air de violon qui ne me quitte plus. Lui seul peut me faire ressentir tant de choses, tant de violence, et de force que j’en aie peur. Cela ressemble au chant du diable, il m’envoûte, m’hypnotise et me met en transe… J’ai besoin de l’entendre… Dès qu’elle revient en moi je sombre dans là folie, mon corps s’agite, ma raison me quitte et la démence m’envahit. Elle ne dure que quelques secondes mais c’est si intense … C’est la vie et la mort, la force et la douceur, la joie et la tristesse … Le chant du diable …


More

Un poison soudain a jailli dans mes veines
Le monde est différent
La vie n'est plus la même
Est-ce cela que l'on appelle l'amour ?
Un amour impossible, une douleur terrible
Tu n'est plus là
Ma solitude, ta lassitude
Je ne vis que par toi qui ne vis que pour toi
Ma délivrance sera la fuite
Je crois que je vais partir
Sur des lieux More
Des endroits lunaires ...


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 01:59 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Nicocx

Texte sur JUSTINE

Quelle est sa raison de vivre? Pourquoi continue-t-elle à vivre alors qu'elle trouve la vie si banale et si lassante? Elle n'est pas heureuse dans ce monde infâme, Justine pensait que le monde allait rester comme il était, Beau. Mais de jours en jours, il empirait, elle ne voulait plus voir cela... Elle veut que les hommes vivent sans se haïre. Justine aurait aimé que les gens n'aient aucun préjugés sur elle, sur eux. Elle n'aime pas celui qui la juge sur sa façon de s'habiller ou de se coiffer. Justine s'est construit un masque, une barrière, pour garder sa part de mystère, car Justine n'aime personne, elle n'a pas d'amies, pas d'envies. Elle se fout de tout. Parfois, elle me dit qu'elle aimerait bien crever toute seule dans son coin sans déranger personne, pour ne plus avoir tout ses malheurs à supporter. Un jour, Justine trouva l'amour, un joli garçon au féminin qui l'aimait tendrement, Justine retrouvait peu à peu le goût à la vie, elle se disait que le bonheur existait réellement, et pour la première fois de sa vie, elle était heureuse. Mais cela n'y changea rien, au fond d'elle-même, elle était toujours aussi malheureuse. Alors, Justine s'initia au secret, une fleur dans la bouche, elle entrevoit sa destinée... Une lueur rouge caresse son corps, ce n'est rien d'autres qu'une petite mort.


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 02:07 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Juliette83

Poème

La nuit sachève
Quand je me lève.
La lueur de la lumière
Fait de mon coeur une pierre.
Quand je m'aperçois
Que tu n'es plus là,
Pour me câliner,
Dorloter.
Plus je pense
Plus les secondes avancent.
Toi qui est si bien là haut,
Au chaud,
A l'abri
Des ennuis.
Pourquoi es-tu parti si vite ?
Nous n'avons pas eu assez de
Temps pour vivre la même merde.
Plus les jours passent ainsi que les mois
Je me vois bientôt près de toi.
Mes amis, ma mère, mon père, ma famille en résumé
M'ont abandonné.
Depuis que je leur ai donné
La raison de ton décès.
J'ai été viré de mon travail
Le jour de tes funérailles.
La seule chose qu'il me reste, à la rigueur
C'est toi et le docteur,
Qui m'a dit
Que la maladie,
Touchait à sa fin.
Nous allons enfin
Pourvoir continuer
Ce que nous avons commencé.
Mais que vois-je ?
Un rideau blanc,
Une porte se refermant,
Quelqu'un se rapproche de moi.
Je me sens si bien dans ce berceau de bois.
Je suis bousculé(e),
J'entends des gens pleurer à mon chevet
Je m'en vais te rejoindre.



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 02:15 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
TIFOSI

UN SINGE EN CONCERT

Je suis rentré de bercy hier matin
j'y ai laissé ma tristesse et mes regrets
sur la piste aux exploits j'aurais dansé
en l'honneur de nicola j'aurais chanté
j'ai rapporté des chansons et des refrains
voila un singe en concert
je suis rentré de bercy et j'ai retrouvé
une vie bien trop facile bete à crever
j'ai accroché mon poster au dessus de mon lit
je suis reparti,j'ai dit salut je vais voir plus loin
c'est toujours cette musique que j'ai retrouvé
c'est indo ma vie et ça je le sais
et je repartirais toutes les nuits
meme si bob morane est un peu vieux
voila un singe en concert.


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 15:27 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
m&m's

°°°Poussière°°°

J'aimerais être une poussière
et ne plus toucher terre
laisser là, en bas
tout ce que je n'aime pas

Me rapprocher du soleil
pour qu'enfin on me voit briller
puisqu'à vrai dire ici
je n'ai jamais compté

Enfin laisser derrière
tout ce qui faisait de ma vie un calvaire
pour pouvoir me libérer
et ne plus penser

Arrêter de pleurer
arrêter de respirer
partir quelque part
et laisser tout ce désespoir

Je sais que le jour arrivera
où je pourrai laisser sans regrets
tout ça loin de moi
et partir a jamais

Ce jour là
je ne me raterai pas
et je quitterai pour de bon
ce monde qui ne tourne pas rond...




~~Ce soir sous ce pont~~

Toi si près de moi
Déjà loin pourtant
Tu t'en vas
Sans m'avoir laissé le temps

Tu ne m'avais pas dit que tu plerais
Chaque soir dans le noir
Tu ne m'avais pas di que tu criais
Chaque soir au désespoir

Ton esprit embrumé
Tu ne pouvais plus regarder
Ton âme blessée
Tu ne pouvais plus rêver

Je n'aurais pas su t'aider
Mais seulement te comprendre
Je n'aurais pas su te porter
Mais seulement t'attendre

Le souffle manquant
Tu pars lentement
Retrouver tout ce que tu avais souhaité
Ou peut-être partir pour être oublié

Ce soir sous ce pont
Tu vas enfin quitter ce monde de con
Ce que tu as toujours espéré
Mais jamais osé

Ton bras transpercé par cette lame de fer
Ton sang coule lentement
Tu veux rapidement quitter cet enfer
Tu te vides a présent

Alors que tu respires pour la dernière fois
Cet air sans asser d'oxygène
Moi je reste là
Tout près mais déjà si loin de toi

A côté de ton corps sans vie
Je crois que tu m'oublies
Ma vie sans toi
Est nulle déjà

Alors moi sous ce pont, dans cette vie pleine d'ennuis
Pour ne plus avoir froid
Je m'endors contre toi
Et je te rejoins pour cette longue nuit..................




~~Seule sur ce lit d'hôpital~~

Il est 11 heures du soir
Elle est seule dans sa chambre noire
Seule avec son désespoir
Sur son lit, son brancard

Dans ce bâtiment froid
Où ils sont sensés la soigner
Elle sait bien qu'ils n'y arriveront pas
Ca ne sert plus a rien d'espérer

Ca aurait pu être le meilleur moment de sa vie
La première fois qu'elle le fit
Il aurait du l'emmener au paradis
Mais c'est pour un bref moment qu'il le fit

Quand elle a attrapé cette saleté
Elle ne savait pas encore
Qu'elle allait bientôt se coucher
Et attendre la mort

Maintenant elle est seule
Ca fera trois mois qu'il est parti
Elle n'a pas encore fini son deuil
Qu'elle est déja abandonnée par la vie

Son lit vide, elle s'en est allée
Personne n'était la pour la retenir
Puisque la seule personne qu'elle désirait
L'avait déjà devancée

Elle n'avait que 17 ans
Mais un malheur si grand
Elle voulait nous quitter
Pour ne plus y penser...

lundi 20:30





Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 15:39 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Un singe en hiver

Abandon

Contre ton corps je me suis blotti,
Et sur ton sein j'ai ressenti,
En mon âme la sérénité,
En toi je me suis abandonné...

A ton tour ferme les yeux, viens,
Te réchauffer contre mon sein
Laisse moi appaiser tes peurs
Par la chaleur de mon coeur.

Je n'ai pas le droit
De vivre pour toi
Simplement t'offrir,

Ce que l'on ne peut acquérir,
Une âme sincère,
Un repère...

...En ce monde sinistre où nos rêves nous sauvent....

11/05/2003



Larmes d'une amie...



Tant de corps nus enlacés,
Où mes sens se sont perdus.
Tant de routes parcourues,
Où mon espoir s'est enlisé.

Si mes yeux continuent de briller,
Vous n'y voyez qu'un mensonge,
Femmes d'un jour dont la beauté,
M'a réchauffée au milieu de mes songes.

Suis je mort ou seulement épuisé ?
Pourtant ma sensibilité s'est éveillée,
De cet abîme où je l'avais enseveli.

Bien que nous ne soyons qu'amis,
Sache que tes larmes m'ont fait penser,
Que la pureté de l'âme pouvait exister...

Dimanche 4 mai

Dédié à une emmerdeuse qu'un hérisson voudrait ne plus voir pleurer :)




Animaux

De nos destins liés,
Sur les fondements de l'amitié,
Nos corps ont fusionné.
Et par nos esprits libérés,

Nous nous adonnons à la perversion,
Aux jeux interdits des démons,
Aux plaisirs de la chair,
En se moquant de l'enfer.

Abandonne toi face à moi,
Je veux être le roi,
De tes désirs inassouvis,

De ces secrets enfouis.
Que ton sexe soit mon paradis,
Que mon esprit soit ton abri...



Lettre intime


C'est une lettre que je ne pensais plus écrire, et puis il y a eu cet après-midi, un moment où tu m'as demandé de me confier alors que j'en suis incapable.

Tu es partie sans me laisser le temps de te dire envoir, je te crois fachée, tu m'as dis ne pas l'être mais tu ne sembles pas comprendre comme l'abandon connu à ma naissance me fait croire facilement que personne ne désire réellement de moi.

Tu crains que je ne souffre par ta faute, pourtant je ne me sens mal que lorsque tu te refermes face à moi, quand tu crains que je ne souffre plus en restant proche de moi.

Nous sommes complexes tous les deux, sans doute nos blessures y sont elles pour quelque chose, laisse moi te montrer les miennes, ce n'est pas un acte d'amour, seulement une preuve de ma sincérité envers toi.
Peut être comprendras tu mieux ce que tu représentes pour moi...

J'ai longtemps cherché l'âme soeur, je m'étais résigné à ne plus la trouver...j'avais alors fais des concessions, je sortais avec des personnes sans ressentir ce que l'on nomme l'amour.

Et puis il y eu cette jeune femme, je me souviens encore de la première fois où nous nous sommes sourris. J'étais attiré tout en étant paralysé. Je n'ai jamais su lui dire ce que je ressentais pour elle, alors qu'elle semblait ressentir la même chose pour moi. Tu peux trouver cela incroyable toi qui me pense si chasseur...pourtant....
Et puis il y a eu le décès de cet ami qui l'a rapproché d'une autre personne. Quand elle pleurait chaque soir, un autre est venu la consoler, moi je n'ai jamais osé aller chez elle , je n'avais aucune confiance en moi, je pensais la géner....j'ai compris que plus tard mon erreur.
Quand je n'avais plus aucune chance, j'ai senti en moi comme une fissure, celle de mon âme, celle de mes rêves, elle était celle qui m'apaisait par son regard, je pouvais m'abandonner dans ses yeux....
Un jour, lorsque nos chemins allaient changer, elle m'a demandé de rester proche d'elle, me confiant qu'elle avait un besoin vital de moi. J'ai alors fais ce que je n'avais jamais osé, j'ai menti... mentir pour ne plus souffrir... je lui ai dis qu'elle m'indifférenciait maintenant...

C'est alors qu'a commencé pour moi la chute, comme une descente sans fin... j'ai hais les femmes, j'ai hais moi même aussi, ma faiblesse, ma peur de m'abandonner...pourtant je me suis construit une carapace plus puissante.
J'ai pris un ton mysogine pour ne plus souffrir, pour qu'aucune femme ne ressente à nouveau ma tendresse, et ne fasse comme Annick, se blottisse contre moi pour ensuite me quitter...et comme j'avais menti fasse à celle que j'aimais, je n'ai pas eu honte de le faire face à qui que se soit...
Je me suis débarassé de mes idéaux, j'ai erré dans un monde clos, celui de l'irréel, de l'internet. Rencontrer des inconnues, ne pas m'investir du fait de la distance, c'était tellement plus simple...
Mais il y a un vide en moi, je ne peux détruire mon moi profond.
Sais tu ce qu'est le dégout lorsque l'on assouvit ses instincts en pensant que l'être dans son lit n'est qu'une chose ?
Ma personnalité s'est divisée ainsi en deux : mon coté tendre a fait fuir celle qui ne recherchait que l'aventure, tandis que ma carapace à usé toutes celles qui m'ont aimé...
Je n'ai pas eu beaucoup d'amantes contrairement à ce que j'ai pu te laisser croire, mais par contre je ne me suis jamais abandonné...

J'ai eu peur cette année, quand j'ai senti mes plaies se cicatriser, lorsque j'ai ressenti à nouveau que je pouvais aimer... et j'ai agis comme un idiot... j'ai fais ce qu'il fallait faire pour qu'elle s'en aille...

Toi tu es la charnière entre un passé que j'aimerais oublier, un présent que je ne peux vivre encore, et un futur qui me fait peur...

L'an passé je n'aurais pu assumer une relation avec toi à cause de ma carapace, or celle ci se fissure de plus en plus... ma tendresse t'a déjà surprise une fois, c'est en cela que je sais que notre relation sera destructrice...la tendresse qui réside en moi peut faire bien plus mal que la mysoginie artificielle que j'ai crée pour me protéger...

Annick est celle qui a détruit mes rêves, toi tu es celle qui m'aide à me reconstruire, à accepter ce que je suis...tu penses que je m'accroche à toi, pourtant je en fais que reprendre mes traits... comme si je retrouvais mon moi... mais il subsiste des traces de ses blessures...cela aussi m'effrait... Je l'ai ressenti une fois avec la femme qui n'était plus née de l'irréelle , je lai séduite par ma douceur, mais elle a eu peur de s'abandonner et a utiliser ses défenses, elle me ressemble comme une goutte d'eau... se fut l'escalade puis la destruction.

Avec toi, il y a comme une horreur dans la douceur... tu restes prêt de moi, tu me réconfortes, tu arrives à briser ces blessures comme aujourd'hui, car tu n'attends rien de moi...Or la distance détruit toute chance que je puisse m'abandonner avec toi, tu seras celle qui m'aura aidé à renaître peut être, tu occuperas dès lors toujours une place proche de moi....

Je ne supporterais pas de te perdre,
Pourtant je suis incapable de m'imaginer avec toi...
comme toi avec moi...

Peut être es tu ce purgatoire qui m'ammeneras au paradis, car tu fus un paradis que j'ai ignoré...



Contre ton corps ( Lettre intime 2)


Tu crois n'avoir j'amais pu m'infliger des blessures pourtant...
Tu as cru que je ne pouvais avoir qu'un regard faux, comme ma poésie...
Le crois tu ?

Moi qui aimerais tant me contenter me blottir contre toi, et de ne plus rien entendre que ton souffle, avoir tes mains entre les miennes, et pouvoir te serrer...

Lorsque ton corps s'éloigne de moi, je me sens comme divisé...

J'adore aussi me promener en lui, contempler ton regard lorsque tu me désires en toi, lorsqu'il n'y a plus rien entre nous....
Je me souviens encore de ton moi intime, lorsque ma langue l'a effleuré, lorsque tes sens furent en perdition, lorsque tu n'étais plus maitre de ton corps...ce même sentiment que j'ai partagé plus tard face à toi...
Et cet autre instant, où j'ai voulu te dévorer, j'avais envie de te fondre en moi, que de nos rapports charnels naissent un autre être...par bien des aspects tu ne désires pas être mienne pourtant, tu sais qu'avec moi tu assouviras certains de tes fantasmes, mais tu ne t'offriras jamais complètement à moi...

Ta complexité nourrit sensualité et créativité en moi...

[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=2548]
Consulter son profil[/url]

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 15:49 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
moi je suis fier de toi


La consécration

cette flamme qui brille en toi je suis ton roi , cette onde féconde inonde les fées , au pays des nymphes tout est si beau du haut de mon château
les cordes joues ,les mains en rougissent
je ne peux que frémir avant de m'endormir sur ces plus beaux souvenir !!!!



une etoile, ton etoile

j'ai pris mon briquet j.ai allume une etoile elle brille rien que pour toi es ce que tu l'a vois? tournes tournes _toi ! elle est toi cette toi etoile , elle brille rien que pour toi ! ce soir le ciel, le ciel est a toi plus rien ne nous arretera nous serons a l'abris de tous ces echos maudits plus rien est interdit bravons ces interdit tous nous est permis! vu d'en haut que le monde est beau! restons fier de nos egos!
;) 8) 8)

ramenez le drap sur vos yeux, entrez dans le reve!


the flower's song

je n'ose imaginer ce que serait ma vie sans toi sans ta voix
je pleure des fleurs je pleure des fleurs je pleure des fleurs
je prend un bain de vapeur et j'en vois de toutes les couleurs
et mon coeur a lache ,sucombe
et je pleure des fleurs pleure des fleurs pleure des fleurs
its flower's song it's flower's song
je t'offre une legere brise de petale de velour mon amour de toujours
mon amour de tout les jours de tout les jours
je n'ose imaginer ce que serait ma vie sans toi sans ta voix
mes yeux se noient , ils sont remplis de joie
une brume m'envahie , je m'evanoui
et je pleure des fleurs pleure des fleurs pleure des fleurs
je t'offre ce bouquet de rose
it's flower's song it's flower's song
:D :) :o 8) 8) ;)

et moi sans toi je serai ton roi on ne se quittera pas !!!!



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 16:05 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
popstitute2


I-N-D-O-C-H-I-N-E

Inconcsience et volupté
Nus dans l'escalier
Dans le trouble, la liberté
Osés nos corps se rapprocher
Chercher, s'unir et fusionner
Hantés de peur et enchaînés
Inerte au bout de l'escalier
Nuit de plaisir pour s'évader
Espérant un jour nous adorer...


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 16:49 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=6] A. Lamoribonde
[/url]


Pointillé de culotte...



Sexe indécis,
Comme androgyne...
Sexe précis,
Que j'imagine...

Lecture en pointillé...
Culotte au singulier...

Silence en moi
Qui me détruit,
Seule en émoi,
Corps aux abois...

Lecture distillée...
Culotte mouillée...

Sexe polyglotte,
Aux rythmes vides
D'un éphéméride...
Pointillé de culotte !

Lecture excitée...
Culotte inondée...

La courtine raidie
De mon âme nue
Ne se meut plus...
Aucune incendie !

Lecture blindée...
Culotte guindée...

...

Que la banquise
Enfin se brise!
Que mon corps gicle !
En suspens, se recycle...

Lecture ouverte...
Culotte offerte...

(6 décembre 2002)





***Trinôme***


Nos corps décalqués
Si démesurés

Angles et mesures
Des sexes en usure

Ongles aigus...aucune vertu !
Bissectrices : cicatrices...

Semi-segments de bonheur trop partiels
Relatifs à l'amplitude de l'amour

Jeux du troisième,
...Inéquation !


(28 juillet 2003)





Céllophane



Bonheur étouffé
Sous céllophane,

Cris de joie
Bien dissimulés

Dans ce monde
Sale et profane.

Les corps dérivés
Exaltant les sexes,

Le plaisir prôné,
L'amour se fane...

Les chairs brûlantes,
Les âmes vidées,

Le squelette diaphane,
L'existence engodée,

Les sexes catalogués...
Des tiroirs numérotés...

Dans ce monde,
Sous céllophane.


16.04.02



Rouge dans le noir...



Ton doigt
Sur mes lèvres!
Oui je ne tais...

Ton regard
Sur le mien!
Et je le baisse...

Je suis à toi,
Dans le noir,
Tu es mon roi!

Mes seins
Contre le mur
Sont durs...

Ton sexe
Dans mon dos
Me prendra!

Dans le noir...
Dans le rouge...
Je serai moi!

Tu m'enduis
De ton suc
Et du mien...

Je te vénère!
Dans l'absolu,
Tu me tueras!

Dans le rouge
De nos rêves
Nous dormirons...

Et puis demain,
Tu seras à moi,
Comme je suis à toi...

Je t'aimerai
Dans le rouge,
Mon dieu essentiel!

Mon possesseur,
Je suis ta dévote,
Je suis ta reine!


(25.03.02)



****Douceur interstellaire****




Les doigts humides,
Tu me perces…
Nos corps fluides,
Tu me berces….

Je m’ouvre à toi,
Pour que tu me voies,
Pour que tu me sondes,
Quand tu m’inondes !

Unissant nos tremblantes étoiles
D’une douceur frissonante,
Dans la submersion troublante,
Tu es celle qui me dévoile…

(10 janvier 2002)

*...ambiguë jusqu'au fond des yeux...le retour de Jupiter...*



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 16:55 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
venus


~~~ INDO ~~~

Un soir au clair de lune
Je regarde la Terre
Je trouve qu’elle est immonde
Putride et même un peu amère

Ce soir je t’ai connu
Toi, Indo le seul rêve d’une vie déchu
Maintenant je pars très loin
J’entre dans un monde étrange
Je glisse à l’intérieur
Comme un sexe dans son beau corps d’ange

Ce matin je t’ai retrouvé
Même si tu n’étais pas vraiment parti
Indo c’est pour la vie
Plus jamais tu ne me quitteras
Pour toujours tu resteras
Gravé dans mon petit cœur à moi

Et si un jour tu pars
Si un jour tu t’en vas
Je ne le regretterai pas
Et je ne pleurerai pas
Car tout le monde sait que

Ta musique est à jouir
Ta musique est à mourir

Quand je t’entends
Total indorgasme
Je meurs soudain d’un trop plein de spasmes
Ta musique m’invite ainsi
A m’envoler vers un paradis…



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 17:05 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Enola



Depuis...

J'entend encore le souffle lourd de cette respiration fantôme qui s'agite si près de moi, se retourne, me bouscule, dégringole...une tâche sombre prenant maintenant possession de son empreinte, méconnaissable. Déjà la masse inerte, étendue sur le flanc aux allures violacées, à moitié recroquevillée, cachant la moindre partie de sa complexité, m'intrigue, m'inquiète mais par là, me rassure. Cette pesante légèreté de l'attente, trouble l'angoisse...cette plaie fait tellement mal que ça en devient bon, passionnel, quasi charnel. Et au loin, une minuscule rigole écarlate joue de ses obsessionnelles méandres...

07/06/03




STRANGE WAY

Once again I feel like an animal
I scream locked in my empty cage
shooting every one all around me.
It's such a perfect world
in which I don't care of dying.
I'm alone in this endless corridor
walking in a strange way,
in a strange way...
I had to fight the ghost of my childlike fear
losing control by my lonelyness
- start falling, blood on my hands -
I open up my eyes on your face
"Just a nightmare" you say
but I should understand
reality will join my decaying thoughts
and you throw your hands around my neck
kissing my sweat forehead
in a strange way...

17/06/02




Insomnies

Les yeux aspergés de clous,
les oreilles bien attentives
j'écoute la marche funèbre.
Le vent rugit au dehors,
les arbres tombent en masse sombre
et elle court parmi les roseaux.
J'embrasse des lèvres, suspendues
à mon lit et, au niveau des comissures,
surgissent d'immondes larves jaunes
qui aussitôt remplissent la pièce
d'une odeur atroce.
Les heures passent mais les aiguilles ne bougent pas,
restent immobiles à l'aube d'une nouvelle ère
.



*Pro-fan*

L'armoire est vide, la couverture trop petite et mon coeur...plus lourd avec les heures s'enfonce doucement sur ce coussin de satin tâché de poudre de noire. Reflet de la lune sur mon bas ventre en sueur, essoufflée, mis-haletante. Une langue carresse ma peau effectuant des petits dessins imaginatifs, creusant des tatouages de salive dans cette vile matière...toujours plus sale, toujours plus noire. Je tourne la tête alors qu'un spasme de désir foudroit mon corps et ferme les yeux pour ne pas voir ce visage méconnaissable que me renvoit le miroir renversé près de moi. Qui a volé ce sourire? Qui a pris cette pureté et subsitué cette étrangère en mon corps? Mes pensées s'égarent à mesure que ces mains inconnues me profanent encore une fois...une fois de trop. Je sombre...



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 17:22 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
paradizegirl


la magie d'indo

Pourquoi lorsque j'entends votre musique ai-je l'impression de l'avoir toujours entendu?Pourquoi lorsque j'entends ta voix,ai-je l'impression de l'avoir entendue près de moi?Pourquoi cette impression de n'avoir connu que la musique d'indochine? De n'avoir connu que tes textes?
Peut-etre parce que l'univers d'indochine est un univers où je me sens si bien,où je ne pense à rien d'autre qu'a la musique.Où j'oublie le monde qui nous entoure,où j'oublie tout sauf Indochine.
En écoutant votre musique,je m'en vais ailleurs,mon esprit s'évade,et le temps s'arrête...




toi et moi

Nous deux,est-ce une étrange histoire .On dirait que ces épreuves sont faites exprès pour mettre notre amour à l'epreuve.On dirait que le destin veut teste nos sentiments.Mais je sais que les miens sont prets a supporterr ca si au bout du chemin,il y a enfin,ce reve que je fais tant de fois,le soir,seule dans mon lit.
Tant de fois ,je fais ce reve où tu es a mes cotés ,où je peux enfin te montrer l'intensité de mes sentiments pour toi.
J'ai tant rever de t'offrir mon corps,ma virginité,j'ai tant pensé que tu etais celui avec qui je n'aurai plus peur de donner mon intimité ,qu'aujourd'hui ,je ne peux concevoir que ce ne ce soit pas toi qui aura ce privilège.
Notre histoire ne peut pas s'arreter avant d'avoir vécu notre amour.
Aurons-nous un jour enfin de la chance?Pourrons-nous réaliser notre reve ?je l'espère mais je n'y arrive plus a y croire.J'ai appris a ne plus rever aujourd'hui.
Mais cet amour que tu es le seul à m'avoir donné ne peut pas se finir sans qu'on ai pu se blottir l'un contre l'autre.Je ne peux imaginer une fin pareille.
Tu es celui qui compte le plus dans ma vie,celui qui devine mes états d'ame meme lorsque je veux te cacher mes peines.Tu es celui qui me comprends.
Je te donnerai tout de moi.
Avec toi,je n'ai plus peur de mon avenir.
Mais est-ce que le proche avenir pourra-t-il enfin se conjuguer a la première personne du plureil.Pourra-t-on enfin dire "nous" un jour"?
Je te demande juste de retenir ces quelques mots résumant mes sentiments depuis ce jour où on s'est vu:
La nuit ravive mes souvenirs ,et le jour me revienne ces espoirs qui sont nait ce jour où sous la pluie et sous un ciel gis,une flamme a brulée en moi.




Pour une étoile

Stéfane,pourquoi ne puis-je écouter tes compositions comme avant?Pourquoi cette si grande emotion,cette si grande tristesse m'envahit elle?
Sans doute est-ce parce qu la fdate a laquelle je n'ai pas envie de penser approche vite,trop vite?
Il y a bientot quatre ans,les anges te ramenaient vers eux.Mais ta guerre contre la maladie s'est finie.Meme si ce soir-là,le ciel t'a rappelé vers lui.Mais notre satelleite est devenue une étoile,dans la nuit qui tombaient.
Pour moi,tu as été et tu resteras un exemple de réussite.Un battant pour la vie jusqu'au bout,jusqu'a la fin.
Mais pourquoi est-ce les gens que l'on admire le plus qui partent le plus vite?Tu fais malheurusement parti de celà.
Que faire pour que personne ne t'oublie?
Soi sur de cela:je garderai toujours ds mon coeur celui qui m'a fait découvrir une autre sensation de la musique,une si grande émotion.
Stéfane,aujourd'hui,j'ai envie de te dire un seul mot:merci d'avoir été là.



Indo et la vie

Indochine,est-ce un groupe qui vous suit toute votre vie?Je l'ai toujours ecouté depuis mes six ans .Bien sur ,a cette age là,c'etait que de temps à temps.
Mais à mes seize ans,j'etais touché par la musique,par les paroles,et par l'ambianced'Indolive.De plus,je suis arrivé dans cette "indomagie" lors d'une mauvaise période dans ma vie.
Et depuis Indo ne me quitte plus.
Je traverse les jours avec leur musique,que je sois bien ou non.Ils accompagnent autant mes larmes que mes joies.
En ecoutant leur musique ,toutes mes pensées s'envolent....je fais le vide.
Il n'y a rien d'autre qui puisse m'aider dans de mauvais moments et dans de mauvaises pensées.
Mais pourtant,un jour,ce groupe sera malheureusement amené a disparaitre,et moi,je serai toujours là.Je continuerai à écouter leur musique,et moi,et j'espère qu'elle continura à m'accompagner dans mes moments de joie comme de peine.
Aucune raison n'est valable à mes yeux pour abandonner ce qui est une magie extraordinaire dans cette musique et propre à ce groupe.C'est ce que j'ai envie d'appeler l'"indomagie"




est-ce une autre?

Est-ce une autre qui dans quelques années se retrouvera a tes cotes,tous les jours,toutes les nuits que tu vivras?
Est-ce cette autre qui me remplacera à jamais dans ton coeur?
Est-ce cette autre qui sera là pour te soutenir dans tes moments de faiblesse?
Est-ce cette elle qui te donnera sa vie?
Est-ce cette autre qui sera là quand tu partira ailleurs, vers un autre monde?
Est-ce elle qui s'inquiètera pour celui qu'elle aile comme elle n'a jamais pu aimé?
Est-ce cette autre qui t'auras confié ce qu'elle a gardé au fond du coeur depuis si longtemps?
Est-ce elle qui n'aurait voulu marqué aucune occasion de te voir aussi rayonnant que ce jour où elle t'a rencontré?
Est-ce cette autre ,qui en se retrouvant,en face de toi,ce jour de novembre,sous la pluie,a eu cette étrange sensation que t'était celui qu'elle attendait depuis toujours?
Que tu étais celui avec qui elle pourrait passer le restant de sa vie?
Est-ce elle qui se sera dit un jour dans sa vie ,qu'elle donnerait sa vie, son coeur et son sang,pour pouvoir t'aider?
Est-ce elle qui se sera demandé à chaque instant,à chaque seconde,depuis que tu lui as dit que c'etait fini,avec qui et où,tu passais tes journées et tes nuits?
Est-ce elle qui aura souffert de te croire dans les bras d'une autre?De pas pouvoir t'embrasser,te caresser et d'unir ton corps au tien?
Est-ce elle qui aura eu moins peur de sa première fois grace à toi?
Est-ce elle qui aura cru ,des la première seconde,pouvoir construire quelque chose avec toi?
Est-ce cette autre qui se sera passé tant de question lorsque tu dis l'aimer encore?
Est-ce cette autre qui se sra demandé pourquoi lui avoir dit que son amour ne pouvait etre recu à cause de la distance?
Est-ce elle,qui un jour,aura souffert de ne plus savoir où elle en est?
Est-ce elle qui pourras t'aimer meme si tu a pu la décevoir?
Meme si quand tu lui as expliqué ce qui se passait,il n'y a eu aucun mot d'excuse.
Sais-tu seulement à quel point mon amour pour toi était fort?
Sais-tu seulement les sentiments qui me liaient à toi?
Il m'est encore dur aujourd'hui de te voir simplement comme mon meilleur ami.Car je ne peux me détacher de toi:je n'y arrive pas.
Mais si tu n'a plus besoin de moi pour ton bonheur,je l'accepterais.
Certes,avec tristesse ,mais ai-je vraiment le choix?je ne peux t'obliger a accepter cet amour peut-etre trop immense pour toi.
A celui que je croyais etre mon avenir,je te dis ces mots:quoi qui ce passe,meme en t'aimant encore et si je ne fais plus partie de ta vie,je l'accepterais.
Et sache que mon coeur est en train de t'oublier.



toi et moi

Nous deux,est-ce une étrange histoire .On dirait que ces épreuves sont faites exprès pour mettre notre amour à l'epreuve.On dirait que le destin veut teste nos sentiments.Mais je sais que les miens sont prets a supporterr ca si au bout du chemin,il y a enfin,ce reve que je fais tant de fois,le soir,seule dans mon lit.
Tant de fois ,je fais ce reve où tu es a mes cotés ,où je peux enfin te montrer l'intensité de mes sentiments pour toi.
J'ai tant rever de t'offrir mon corps,ma virginité,j'ai tant pensé que tu etais celui avec qui je n'aurai plus peur de donner mon intimité ,qu'aujourd'hui ,je ne peux concevoir que ce ne ce soit pas toi qui aura ce privilège.
Notre histoire ne peut pas s'arreter avant d'avoir vécu notre amour.
Aurons-nous un jour enfin de la chance?Pourrons-nous réaliser notre reve ?je l'espère mais je n'y arrive plus a y croire.J'ai appris a ne plus rever aujourd'hui.
Mais cet amour que tu es le seul à m'avoir donné ne peut pas se finir sans qu'on ai pu se blottir l'un contre l'autre.Je ne peux imaginer une fin pareille.
Tu es celui qui compte le plus dans ma vie,celui qui devine mes états d'ame meme lorsque je veux te cacher mes peines.Tu es celui qui me comprends.
Je te donnerai tout de moi.
Avec toi,je n'ai plus peur de mon avenir.
Mais est-ce que le proche avenir pourra-t-il enfin se conjuguer a la première personne du plureil.Pourra-t-on enfin dire "nous" un jour"?
Je te demande juste de retenir ces quelques mots résumant mes sentiments depuis ce jour où on s'est vu:
La nuit ravive mes souvenirs ,et le jour me revienne ces espoirs qui sont nait ce jour où sous la pluie et sous un ciel gis,une flamme a brulée en moi.



amour contrarié

On dit qu'amour rime avec toujours
Mais le notre pour l'instant rime avec douleur
Pourra-t-on vraiment vivre cet amour un jour?

Tant de fois ,notre reve semblait se réaliser
Mais quand nous nous rapprochions de ce bonheur
Les circonstances ont fait qu'il s'est brisé
Mais je ne desespère pas car ton image est encrée dans mon coeur

Ce reve que j'ai fait tant de fois semble si vrai
Que je ne peux m'imaginer sans toi
Et sache que je serai là pour toi aussi longtemps que je vivrai.

Ces barrières entre nous pourront-elle se briser un jour?
Je veux pouvoir dire "toi et moi"
Et enfin vraiment vivre notre amour.



J'ai peur

Aujourd'hui,je repense à ce jour où on s'est rencontré,a ce jour où tu m'a dis que tu m'aimais.Je pense a ce ke tu m'apporte,a ce bonheur.
Mais aujourd'hui,j'ai peur que tout doive s'arreter.
J'ai peur que ce que nous vivons ne soit pas accepter.
J'ai peur que tout ce que nous nous sommes dits deviennent des regrets.
Tu m'a appris a reprendre confiance en moi,mais aujourd'hui,j'ai peur de perdre celà si je te perds.
J'ai peur que tu me remplace vite et de ne plus pouvoir aimer si nous deux se finit comme ça.
J'ai peur de mon avenir,j'ai peur de ce que va devenir ma vie sans toi.
J'ai peur de ne plus avoir envie de vivre sans toi.




Cette dernière nuit

Je te vois ,allongé sur ce lit.Tu ne respire presque plus.
Dans ton dernier souffle de vie,je t'accompagne.Je tiens tes mains ,je les pose sur mon coeur comme si je pouvai te redonner vie comme celà.
Cette nuit t'aura emporté avec elle.

En me reveillant,j'ai voulu me serre contre ton corps.
Tu dormais nu ,comme d'habitude.En me blotissant contre toi,je ne sentais plus ce souffle chaud que j'aimai tant sentir sur ma peau.
Tu as senti ces larmes que je n'ai pu retenir sur ta peau,et dans ce souffle inaudible,tu m'a dit que cette nuit serait peut-etre la dernière de ta vie.
Et en décidant de ne pas se soucier que ce soit ta dernière nuit ,dans ce dernier souffle,j'ai imprégné pour toujours ta douceur dans tes caresses.Une dernière fois,j'ai gouté à l'odeur de ta peau sur la mienne.Une dernière fois,tu m'auras donné ton corps.
Maintenant,dans ton dernier souffle,je t'accompagne vers cet autre monde que tu rejoins.
Je t'ai promis de ne pas pleurer devant toi,mais je ne peux retenir mes larmes.
Car c'etait ces jours-ci que l'on devait unir nos vies pour toujours.
Tu m'as dit de refaire ma vie avec un autre lorsque tu sera parti:mais dans mon coeur,je me suis fait la promesse de ne jamais t'abandonner.j'aurais voulu mourir avec toi........



a toi,mon amour

Le jour s'acheve,et je me glisse dans mon lit,seule.Mes pensées vont vers toi,vers tes mots qui m'ont tant émue...je n'arrive pas a croire que ces mots sont réels,que tu m'a vraiment dit cela...j'ai l'impression de rever...Je m'endors à ta pensée.Ton image et ta pensée sont encore là.Je dors presque aussi bien que si tu étais là...
Dejà,je me réveille.Ta pensée ne m'ayant pas quitté ,je crois que tu es là a coté de moi et j'ai envie de te serrer dans mes bras...Mais il n'y a personne à coté de moi....
Mais je ne desespère pas qu'un jour,je te sente a mes cotés et que je puisse enfin te donner ces gestes d'amour.
Je voudrais tant te montrer la force de mon amour,de te monntrer tout ce que je ressens envers celui qui a changé ma vie.
Je voudrais te montrer que ma vie ne tient qu'a toi.



souvenirs

j'ai revois ce jour où tu es apparu en face de moi.Ce fut comme si d'un regard tu as changé ma vie.Comme si d'un regard ma vie se faisait là,avec toi.
Comme si notre rencontre devait se faire.Comme si c'était un signe.
Pourquoi quand je repense a ce jour là,je ressens encore ces droles de sentiments?
Depuis ce jour,tu es rentré dans mon coeur et je ne pense pas que tu puisse le quitter.
Depuis ce jour,je vis un reve ....un reve si agreable que je veux vivre le plus longtemps possible.
Ce reve dont tu fais a jamais parti.


je dedie ce texte a celui que j'aime et qui est tjrs là pr moi.



dis-moi

dis -moi pourquoi sommes nous si loin?Pourquoi cette distance?pourquoi tout ca contre nous?
dis-moi quand est-ce que nous nous reverrons?
dis-moi est-ce quue nous vivrons ce que l'on veut un jour?
dis-moi,est-ce qu'on pourra attendre assez longtemps?
dis-moi pourquoi c'est si difficile de realiser notre reve?
dis-moi : etons condamnés a cette distance?
Non!je veux pas penser que je dois rester loin de toi.
Non!tu n'est pas arrivé dans ma vie là où j'avais le plus besoin de ce que tu me donnes par hasard...
Non!tu n'es pa arrivé là où j'avais le plus besoin d'amour par simple coincidence
dis-moi:m'attendra tu longtemps?
dis moi :m'aimes tu autant que je le pense?
dis-moi que ces mots ne seront plus des mots ...



declaration

a toi qui est toujours là quand j'ai besoin de toi
a toi qui me donne toute cette tendresse que je n'ai jamais eu
a toi qui me comprends toujours
a toi qui ne m'abandonne pas quand ca va pa
a toi qui me soutient toujours
a toi dont j'ai toujours l'image et lea voix dans le coeur
a toi qui es là tout simplement

Je te remercie de m'avoir permis de te rencontrer
Je te remercie tout simplement d'etre ce que tu es.



Juste une nuit

Je voudrais juste une nuit à ses cotés.
Je voudrais juste un moment de bonheur.
Juste une nuit si je peux avoir plus.
Juste une nuit si il le faut.
Une nuit pour que son image reste a jamis graver dans mon coeur.
Juste une nuit pour savoir si nos sentiments sont bien les memes.
Juste une nuit à ses cotés.
Juste une nuit pour sentir son odeur
Juste une nuit pour etre bien.
Juste avoir ce bonheur de sentir que l'on est aimé.
Juste ce bonheur que c'est moi qu'il a choisi d'aimer malgré tout.
Juste une nuit pour réaliser mes reves.
Juste une nuit avec celui qui m'a sauvé la vie.
Juste une nuit pour lui faire comprendre que je serai toujours là pour lui.
Juste une nuit pour qu'il me garde dans ses souvenirs.
Juste une nuit pour qu'il ne m'oublie jamais.
Juste une nuit pour pouvoir changer ma vie.
Juste une nuit pour lui et moi.
Juste une nuit pour nous deux.



enfin te revoir

enfin te revoir
enfin vivre cet espoir que je n'attendais plus,
ce reve que je n'esperais plus
enfin te revoir
me blottir contre toi
enfin etre l'un en face de l'autre
etre dans tes bras
Enfin te revoir
enfin,realiser ce reve
Mon amour,je veux
enfin te revoir
et te dire par tant de geste
que je t'aime plus que tout


je dedie ce texte a celui qui m'a refait croire a l'amour,a celui qui m'a prouvé que je pouvai etre aimé.
Mon cheri,je t'aime plus que tout


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 18:52 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
KObang!



Inspiré de Coma coma...

S ous ce ciel menaçant
E n attendant la mort
R egarde-moi vite
R egarde-moi fort
E coute-moi mourir

M on amour
O ublie-les, laisse-les
I rresponsable pour la dernière fois

F ous-leur la paix
O ublie tout
R eviens et embrasse-moi
T rès fort, si fort




**Et toi t'en pense quoi ?**

Et toi ? T’en penses quoi ? Tu dis rien. Youhou ! T’en penses quoi ? Regarde moi, qu’est ce que t’en penses ? Ils sont tous contre moi, je m’en fous : TOI, t’en penses quoi ? Répond mon cœur, les autres je m’en fous, je sais que j’ai raison, mais toi ? Je veux savoir… Me touche pas, lâche-moi… Lâche-moi, répond ! Tu penses rien, tu t’en fous, dis moi, merde ! Dis-moi que j’ai raison, que ce sont tous des cons, que la vie n’est pas comme ça, mais comme moi. Comme nous. J’ai raison, dis ? Tu sais que j’ai raison, dis-le moi. Dis moi que nous deux, on a raison, on est pareils, que tu m’aimes toute entière et pour toujours. Tu es comme moi ? Tu n’aimes que moi ? Tu dis rien. Me touche pas. Me touche pas enfin ! Un baiser ne changerai rien. Je vois bien que tu t’en fous. Tu ne m’aimes pas. Non, tu ne m’aimes pas. Non.



Let me...

Please, look at me. Look at me... and close your eyes.

Please, let me be the only one, listen to me : they're al wrong, they're all bad, they all lie. Please, be mine, listen to me and close your eyes.

Let me show you the way. Please, believe me : they’re all wrong, they’re all bad, they all lie. Please, we are right, so close your mind.

Please, let me be the only one, I’ll show you the way. Please, love me. Please, be mine, love me and close your eyes.

Please, let me be the only one. Please, close your eyes and touch me. Forget them : they’re all wrong, they’re all bad, they all lie. Please, be mine, touch me and close your eyes.

Now you’re only mine, I’m the one, I’ll show you the way.


Mmh... C'est beau l'amour...




MASO-LIGHT

J’envie ces gens torturés à en mourir ; ils pleurent à en mourir, crient à en mourir,
Dégoûtés à en mourir !

J’envie ces gens torturés à en mourir ; ils pleurent à en mourir, crient à en mourir,
Prisonniers à en mourir !

J’envie ces gens torturés à en mourir ; ils pleurent à en mourir, crient à en mourir,
Révoltés à en mourir !

Moi je ne vivrai jamais à en mourir.

Comme ils sont beaux !

(et je le pense sincèrement)




ENFIN MON AMOUR !

Enfin mon amour, tu vas comprendre !
Tu vas t’en prendre plein les yeux,
Tu vas enfin voir mes larmes,
Entendre mes cris,
Ecouter mes soupirs.

Enfin mon amour, tu vas comprendre !
Tu vas t’en prendre plein les yeux,
Tu vas enfin découvrir ma cachette,
Visiter mon univers,
Haïr ma prison.

Enfin mon amour, tu comprends !
Tu t’en prends plein les yeux,
Tu vois enfin comme je t’aimais,
Comme je te voulais,
Comme tu m’a déçue.

Trop tard.

Enfin mon amour, tu as compris !
Tu t’en est pris plein les yeux,
Tu pleures maintenant mes larmes,
Tu pousses mes cris,
Mes soupirs,
Tu investis ma cachette,
Adoptes mon univers,
Investis ma prison.

Trop tard, je n’y suis plus.


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 19:00 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
astroboy


5 minutes = une composition

A quoi ça peut servir / d'avoir envie d'être à t'es coté / maintenant tu es heureuse / je l'éspère à jamais / je sais je fut très lent / mais je n'ai rien à me repprocher / mes sentiments sont une arme / que je ne peux commander / ainsi je suis et resterai / mes sentiments gravés à jamais....

Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 25 Fév 2004 22:01 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
marie-c



la lumière m'attire

Je suis dans mon lit
Les yeux fermés
Mon âme est emportée
Vers le paradis

La lumière m'attire
Elle m'éblouit
Je veux revenir
Revoir la vie

La terre n'est pas si belle
Avec ces être qui se détestent
Il y a ce que j'aime
Laisse moi retrouver ma chair

La lumière m'attire
Elle m'éblouit
Je veux revenir
Revoir la vie

Mes yeux se sont ouverts
au pied de mon lit
Je regarde celui
Qui me fait rêver la nuit

La lumière est partie
Je suis encore éblouie
Ok j'ai compris
Indochine est ici




J'ai besoin d'amour (d'après la chanson de Lorie)

Moi !
J'ai besoin d'amouuuuuuuur
Avec Nico ou Boris
Je m'en fouuuuuuuuu
J'chui comme sa

Avec Nico
Ses carresses et sa tendresse
Je le voi plutôt comme sa!!!!!!!!

Et pour Boris
comme sa guitare élèctrique
Je l'imagine comme sa!!!!!!

Moi!
J'ai besoin d'amourrrrrrrrr
Avec Nico ou Boris
Je m'en fouuuuuuuu
J'chui comme sa


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 25 Fév 2004 22:11 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
dark lover59



A une personne du forum...............

Belle épousée
J'aime tes pleurs !
C'est la rosée
Qui sied aux fleurs.
Les belles choses
N'ont qu'un printemps,
Semons de roses.
Les pas du Temps !
Soit brune ou blonde
Faut-il choisir ?
Le Dieu du monde,
C'est le Plaisir.


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Fév 2004 00:10 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Misssing


SymphoniE de LouangeS pour mes deux petites fées

J’écris, pour deux anges qui sont dans mon cœur
J’écris, car au cas où m’arriverait malheur
Pour vous dire qui elles sont ;
Des amies, toujours là…
Une grande partie de moi

Quand le ciel s’assombrit, que la vie se fait cauchemar
Que mes joues deviennent pluie, mes yeux des arrosoirs
Et que tout en moi s’écroule

Avec leur force elles ramassent les débris
Et remontent pierre après pierre le temple détruit
Avec leur joie elles font sécher les larmes
Et épongent goutte après goutte cet océan de pluie

C’est par les paroles
De l’une
Que je vois clair en moi

C’est par le rire
De l’autre
Que toute ma peine s’en va

Vous êtes toute ma force
Vous êtes toute ma joie
J’devrais vous le dire plus souvent…
Mais ça s’exprime pas comme ça
Alors... je ferai des efforts
Et un jour je vous dirai tout bas,
Les cheveux dans les yeux,
Vous serrant dans mes bras,
Toute une SymphoniE de LouangeS
Pour toi… et toi…


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Fév 2004 01:32 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
damned annoying


une douleur

Une douleur me prend et me donne cette envie perpétuelle.
Se sentir mal est le seul véritable mot que je connaisse, le seul mot qui ait un sens à mes yeux.
Tous ceux que j’utilise à présent ne me parlent pas, ne me touchent pas.

J’aimerais sentir ton regard sur ma peau, qui a lui seul suffira à éclairer ce fruit qui fut trop mûr, trop tôt.
Le dégoût et le rejet d’un endroit que plus jamais je ne voudrais revoir mais qui reste mon seul refuge pour éternité et plus encore.

Cette passerelle est sur le point de craquer à chaque nouveau pas que je fait. J’espèrerais pouvoir la réparer, qu’il n’y ait plus aucune brèche, plus le moindre petit trou mais ce n’est qu’un rêve. Jamais je ne pourrais aller plus loin, c’est ici que je m’arrête, te regardant t’en aller loin, très loin, ne te retournant pas, ne me remarquant pas.

A jamais je resterai à travers mes rêves, tu sera en moi tout comme je serai en toi, unie à toi pour toujours en étant à jamais seule.

Je ne vivrais jamais ma propre vie et elle ne se fera qu’à travers celles des autres gens qui eux sont heureux.
Je me sens à l’écart, seule n’ayant que pour seul amis des innocents, incapables de déceler la vérité qui bientôt se donnera à eux pour leur ouvrir cette porte que tout le monde attend et que bien sûr je n’ouvrirai jamais…



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Fév 2004 01:52 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Lillie

Alex (nouvelle)


Il est 6 heures. J'ai passé presque toute la nuit à le regarder. Il a bougé, s'est agité, a parlé et a même pleuré pendant son sommeil. J'ai toujours pensé qu'un enfant sent les choses, qu'il a peut-être autant peur pour nous, que nous pour lui. Depuis que je suis rentrée, depuis hier matin, il ne cesse de me regarder. Je crois qu'il craint que je m'éloigne à nouveau de lui. Il dort paisiblement à présent. Il est beau.

C'est pour lui que je me suis battue. Pendant toutes ces semaines. C'est pour ce petit être que j'ai eu mal. Pour pouvoir espérer un jour, être à nouveau à ses cotés.
En quasiment 3 mois, c'est la première fois que je peux passer une nuit entière près de lui.

J'ai bien cru que c'en était fini pour moi. Ce 11 janvier, quand cette balle m'a traversé le corps, il y a eu cette souffrance. Tellement forte qu'elle en est indescriptible. Et le sang. Puis, plus rien. On dit qu'avant sa mort, on voit sa vie défiler. Sauf que je n'ai rien vu du tout. C'était peut être un signe. Pour me prévenir en douce que j'allais survivre. Mais sur le coup, j'avoue que je n'y ai pas pensé. Je ne pensais à rien d'ailleurs. J'étais loin. Je me sentais bien. Quelques secondes d'extase profonde.

Je n'ai jamais voulu m'engager. S'il vous arrive un truc et que vous mourrez du jour au lendemain, alors vous laissez des gens malheureux derrière vous. C'est vrai... non, en fait, c'est moi qui pense bizarrement. Parce que de toute façon, il y a toujours des personnes tristes, moi la première. Alors, en couple ou non, ça ne change rien. C'est seulement de la peur. Oui, j'ai peur. Si je ne m'engage pas, on ne me quittera pas. C'est logique. Et je ne parle pas du mariage, parce que ça, de toute façon, il en est hors de question. Juste une relation longue. Une histoire, avec des souvenirs, des lieux à nous, des projets. Et peut-être de l'amour... ou peut-être pas...
Car quand une "histoire d'amour", comme on dit, ça se termine mal, il vaut mieux ne pas être à coté de celui qui souffre. Faut bien le reconnaître, y’a des milliers de gens malheureux à cause de l'amour. Alors, pour l'instant, je vais attendre quelques années pour aller à sa rencontre. Ça veut pas dire que j'ai jamais couché par amour. C'est arrivé, souvent même. Mais je préfère quand il y a seulement une complicité qui s'installe, voir de l'amitié, mais c'est tout. Sinon, ça va trop loin. Y'a tout de suite trop de questions qui se posent.

Et puis en plus, pour l'amour, j'ai Alex. J'ai toujours eu du mal à comprendre comment un p'tit bout peut changer votre vision de la vie. Comme ça. Il a juste à apparaître dans votre monde et d'un coup, tout se transforme. On a quelqu'un d'important près de soit. Et même si on est triste parfois, alors on s'accroche. Pour lui. Parce que quand vous avez pour mission d'essayer de rendre sa vie plus belle que la votre, je vous assure que vous y mettez le plus grand soin possible. Car le monde dans lequel on vit à présent, il est nul, sale... et je crois pas qu'avec les années, il va s'arranger. Non. Je pense même qu'il se dégrade de plus en plus. Sauf que ça, on y pourra jamais rien. Vous avez déjà essayé vous, de le rendre meilleur ? Moi, j'ai même pas tenté. A quoi ça servirait ? A pas grand-chose. Juste à perdre du temps, à perdre un bout de votre vie inutilement. Car la vie est difficile, quoique l'on fasse. Il faut l'accepter.
Je veux seulement lui construire un monde. Un endroit ou il serait heureux, pendant qu'il peut encore passer à travers cette cruauté. Chercher à le protéger de tous ces pervers, pendant un petit bout de sa vie. Car il est encore si petit.
S'il savait ce qui l'attend, je suis sure qu'il ne voudrait pas grandir. S'il savait...

Non, je ne l'ai pas porté. Ce n'est pas en moi qu'il s'est développé pendant presque 9 mois. Et alors ?
Au moins, je suis là, près de ce petit amour, qui j'en suis certaine, ne cherche qu'à attirer l'attention sur lui. Forcément... il doit se demander pourquoi, à chaque fois qu'il trouve une maman, elle finit par s'en aller. Mais je ne voulais pas partir, Alex. Je te le promets. Si seulement, j'avais pu l'éviter... sauf que j'ai pas eu le choix... on contrôle pas les imprévues...
C'est moche. Un enfant si jeune, qui a vu tant de choses dans sa petite vie. Enfin, il les a plutôt senti. Je crois qu'il sait tout. Le jour ou je lui expliquerai tout ce qui est arrivé, je suis sure qu'il ne m'écoutera plus. Car il sait. Alors pourquoi entendre toutes ces choses si difficiles à accepter quand on les a déjà compris.
Même si je ne suis pas sa vraie maman, au fond de moi, il sera toujours mon fils, mon bébé, mon tout petit. Celui pour qui je me battrais toujours, pendant le temps qu'on voudra bien m'accorder ici, avec lui.

Le jour se lève. Je le regarde encore. Je l'aime tant. Plus jamais on ne pourra nous séparer. L'être le plus cher à mon cœur. Un si petit homme. Il a besoin de moi. Je lève les yeux, un instant. Je m'apprête à le prendre doucement contre moi. Quand à ce moment précis, il cessa de respirer.




Nuit morose


J'espère partir, loin de cette misère,
N'être plus que poussière dans les airs
Car chaque seconde qui passe,
Me fait un peu plus perdre la face

Je ne peux plus vivre dans l'horreur,
De cette vie de malheur
Car continuer,
Serait perdre pieds

J'ai ce manque, au fond de mon cœur
Qui ne fait que grandir, au fil des heures

Alors pour seulement une fois,
Donnes-moi...

Ton sourire, tes caresses
Tes câlins sans détresses
Un peu de ton bonheur
Pour que je n'ai plus peur

J'ai décidé un jour,
De haïr cet amour
Puis d'accepter mes peines,
Qui ne sont plus problèmes

Dans quelques secondes,
J'écumerai ces aires profondes
Qui elles, ont un sens,
A l'inverse de cette vie immense

Puisque je vais partir,
Épargnes-moi leurs rires.
Et embrasses-moi,
Pour une dernière fois...


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2004 22:30 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Molochaï


Mets-moi des ailes dans le dos... (chanson)

Mets- moi dans ailes dans le dos
Et jette-moi de la falaise
N’aie pas peur.. c’est même pas haut
Dans les airs je suis à mon aise

Arrête donc d’hésiter ainsi
Essaye de croire un peu tout ça
Je m’écraserai pas, Promis
Je suis entraînée… tu verras

C’est le moment - tes bras me poussent - adieu idiot !!!!!!

Mais je tombe, encore plus bas…
Tu m’as pris pour celle
Que je ne suis pas
Mais je tombe, encore plus bas…
Seuls les anges s’envolent
… et pas moi

C’est comme dans un rêve éveillé
Le vent me fouette le visage
Mes cheveux sont tout emmêlés
Gonflés par la bruine des nuages

Mon corps se leste, mon âme se vide
Le sol s’approche si vite de moi
Je t’imagine là-haut, livide
Te demander pourquoi j’vole pas…

Mais je tombe, encore plus bas…
Tu m’as pris pour celle
Que je ne suis pas
Mais je tombe, encore plus bas…
Seuls les anges s’envolent
… et pas moi

As-tu entendu un yaourt
Qui s’écrase mollement sur la route ?
C’est le bruit que je vais faire là…
A cause … ou grâce à toi…



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 01 Mars 2004 00:27 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=2045] Dancetaria_la_gamine
[/url]


my world


Come, come in my world
come, come you are me

Allongé sur un nuage
et comtemplé l'univer
toutes ses merveilles, ses merveilles
ton coeurs palpite
ta peau se réchauffe
pour la première fois, première fois
une vent touche ta pointrine
maintenant je devine
que c'est ici que ....

tout sera, tout sera
a nous, a moi
toi a moi, lui a toi
et on disparaîtra

perdu comme un enfant
l'aire battu inocent
peut être fragile être fragile
son âme s'illumine
son regard qui brille
qui m'extasie, mextasie
allongé sur ton nuage
tu a l'aire si belle
maintenant on sais que ...

tout sera, tout sera
a nous a moi
toi a moi, lui a toi
et on disparaitra
et on disparaitra
peu être !
tout sera, tout sera
a nous , a moi
toi pour moi, lui pour toi
et tu vivra dans my world
hoho
dans my world
hoho
is my world



(Titre : dead ? )


mesdames et messieurs
je vous retiendrai
qu'une heure ou deux
je veux juste vous dire
que c injuste

mesdames et messieurs
je veux vous dire
que c vous
qu'il l'avait tué
hoho

Vous avait asassiné
l'innocence
vous n'avait aucun sens
dans la vie
vous tué et puis pleuré
vous regretté


Mesdame et messieur on s'arrête là
on s'arrête dans les cieux
se sera peu être mieux
je veu juste comprendre
pourquoi
vous l'avez tué
l'inocent

vous l'avait tué -l'innocence-
vous devez payer -une offrande-
vous devez pleuré - pour l'éternité-




Petit poéme

brulé par tant d'années
renais pour tant de mort
revenir pour être puni
injustice
sacrifice

Aimer tant glorifier
espoir pourtant y croire
partir pour de rire
Crucifier
regretter

Tant d'erreur a rattrappé
tant de l'arme a séché
L'armé Ricaine
ne sais plus koi faire



toi + moi


j'apprendré a retenir ma langue
a ne plus dire de mensonge
qu'est ce que je ferai pas pour toi ?
Qu'est ce que j'aimerai quitté ses toits
Mais jamais sans toi trop loin de toi

J'apprendré pour nous ressemblé
quitté tout pour nous rassemblé
qu'est ce que je ne ferai pas pour toi ?
Passé de longue nuit sur les toits
Et puis me reveillé avec toi

toi plus moi
on est fait
pour voyager
toute les nuit
j'illumine
ton corps
se ranimme
encore....encore ... encore...

J'apprendré a ne plus te laissé
seul dans le noir pour mieux rêvé
Qu'est ce que je ne ferai pas pour toi ?
Je n'ai plus envie que tu te noies
reste encore une peu avec moi


j'apprendré a retenir ma langue
a ne plus dire de mensonge
qu'est ce que je ne ferai pas pour toi
qu'est ce que j'aimerai quitté ses toits
mais jamais sans toi trop loin de toi

toi plus moi
on est fait
pour voyager
toute les nuits
j'illumine
ton corps
se ranime
encore... encore...encore




laisse...



laisse
laisse encore
touche
touche et déflore
ce soir je m'ennuis
peu être a en mourrir
ce soir je quitte
je quitte le paradis

laisse
laisse moi
touche
touche moi

ce soir je souri
souri a ma vie
je sais
je sais
je sais que demain


tu sera là
pour moi
et tu sera
pour moi
je serai
tout a toi

laisse moi
laisse moi encore
touche touche puis déflore
ce soir sur mon lit
je te veux ici
ce soir je quitte
je quitte le paradis

Tu sera là
pour moi
et tu sera
pour moi
je serai
tout a toi...




notre monde



un jour
le monde grandira
il explosera
je sais que
ce jour viendra
le jour
ou on partira

j'ai mal a la tête
le monde ne sais plus quoi faire
j'ai mal a la tête
aujourd'hui je ne veu rien faire

on nous fait bouffé
ses truc a la télé
et si on se révolté
on pourrait tout cassé
on pourrait tout y aillé

j'ai mal a la tête
et les gens n'y peuvent rien
j'ai mal a la tête
et le monde ne fait rien

et si un jour -le monde -
et si peu être - le monde -
tout pourrait bien explosé !

le monde, le monde
ne sais plus quoi fairai
le monde, le monde
me donne mal a la tête



Dans tes bras


je me reveillerai bien
dans t'es bras
une peu nu je sais
dans t'es bras
même si le temps
n'est pas là
j'aimerai bien
dans t'es bras
on s'amusera se touchera
dans t'es bras
on pourra partir loin d'ici
décidé de notre destiné

te touché
te regardé
et resté
dans t'es bras

je serai bien là
dans t'é bras
un peu perdu je sais
dans t'é bras
même si je sais
que tu part
j'aimerai bien
dans t'é bras
on pourra partir loin d'ici
cécide de notre déstiné

se touché
se regardé
et resté
dans nos bras



REGARDE MIEUX

Les yeux de travers je regarde la terre
Allongé sur l’herber a contemplé l’univers
Je ne sais plus qui je suis
Je ne sais plus ou je suis
Un peu perdu dans la nuit
Et je t’attend ici

Peu être que si tu regardé mieux
Tu me verrai allongé sur l’herbe

Les yeux tourné vers les cieux
A regardé et oublier
Toi moi sur les cieux
A regardé, et complet
Encore..

Les yeux braqué sur d’autres univer
Allongé sur un nuage a rire de la terre
Je sais ou tu es
Je sais qui tu es
Moi je t’attendais en bas
Toi tu ne me voyait pas

Mais si tu regarderai mieu
Tu me verrai allongé près de toi

Les yeux illuminé d’étoiles
A briller, a s’illuminer
Toi donne moi ta main
On marchera ,on oubliera
Encore…
On oubliera encore…
Et encore…



JE SUIS TOUJOURS LA


Je marcherai bien encore avec toi
Si tu le veux bien je resterai demains
Nous resterons figé dans la glace
Arrêté comme des images
Nous resterons nos souvenir
Les souvenir de sept vies

Je resterai bien encore avec toi
Mais je ne peu par resté sous ses toits
Nous resterons unie dans la vie
Ensemble comme un couple
Nous unirons les notre
Les votres de sept vies

Si je suis toujours là demain
Je le veux bien avec toi
Si le jour se lève encore demain
Je resterai bien sous nos toit
Mais plus cette fois …
Pas sept fois

Nous resterons là
Toujours
Nous marcherons bas
Toujours
Et nous vivrons là-bas …

Je marcherai bien encore avec toi
Si tu le veux bien je resterai demains
Nous resterons figé dans la glace
Arrêté comme des image
Nous resterons nos souvenir
Les souvenir de sept vies


Crazy

égaré dans le froid
perdu pour toujours
Noyé dans le chagrin
tu cris, tu appel
Mais personne ne vient
Ici tout se termine
ici on t'abandonne
c'est chien partent
te laisse mourrir
sens un adieu
il s'enfuit dans la nuit
comme des ombre rempente
qui glisse dans nos vie

écrasé par la haine
essoufflé par leur méchanceté
tu ne répond pas a la violence
tu répond a ta sagesse
ta gentillesse c'est ta faiblesse
la pudeur c'est leur peur
et tu fuit
chaque nuit
ce monde de fou

Crazy !
le monde est un fou
Crazy !
le monde vaut pas un clou
Crazy !
et puis toi tu te tait
Crazy !
parce que toi seul le sais

Cassé par toute ses année
tu n'as que t'es yeux pour pleuré
ta petitesse c'est ta faiblesse
te rend tu compte qu'ils s'en foutent
tu n'es qu'une victime
et pour eux ce n'est pas un crime
t'es yeux son crevé
tu as trop pleuré
tu n'as que ton corps
a donné au cieux
ou a ses vieux con

le soir toute nu par terre
tu ferme les yeux
et te laisse faire
demain
tu sera morte

Crazy !
le monde est un fou
Crazy !
le monde vaut pas un clou
Crazy !
et puis toi tu te tait
Crazy !
parce que toi seul le sais


Texte poétique

J'aimerai être aveugle pour ne pas affronté ta beauté, car je me sens indigne de la regardé.
J'aimerai être sourd car ta voix cristaline est si magnifique que d'entendre la mienne me fait honte.
Je ne desire pas mourrir, car tu ma tué depuis le jour de notre rencontre.
Oui, je t'aime toujours, car dans mon monde tu reste immortelle, le portrait d'un ange qui dans son cerceuille a emporté mon coeur le gardant jalousement comme un trésor.
Ah ! Mon coeur je te le laisse, je ne veux plus vivre, plus aimer, plus haïr.
Tout cela est trop loin, tout cela est rien a présent, que de vague souvenir amer, parfois heureux, parfois triste et sombre.
Maintenant la violance ne me fait plus peur, je méprise les gens et l'amour, je ne vis que dans l'ombre, dans l'ombre de mon amour pour toi.


Poème sans titre

toi qui critique ce que je dit
toi qui ne sais que blessé
par les mots tu joue a tué
par les mots tu ma blessé

Je me tais face a la haine
pourrant a mon tour
je voudrais me vengé, et tué
tué par mes propre mots
et te torturé a volonté

Toi et moi on est les opposés
les opposé qui s'attire
on est la flamme qui tue
on est les mots qui tue

tu me carresse avec tes mots
tu me torture, je cris j'ai mal
et tout le monde s'en fou
en moi je garde le gout
le gout de ton sang sur moi

Toi moi on est les oposé
les oposé qui s'attire
On est la flamme dit tue
les larme de nos seul armes


tit phrase de fin pour conclure le poèmes :
" lé gens gueule pour qu'il n'y ai plu d'intolérence mais soyons réaliste, hélas, l'intolérance ne s'éffacera jamais, même si l'on fait des éffort, même si on tolère beaucoup de chose, il y a toujours une chose que l'on aime pas ou que l'on aime moins qu'une autre chose, le monde é un pervers comme le di si bien une chanson d'indo mais notre monde a bien d'autre défot qui hélas ne pourrons jamais partir car il restera toujours dé gens bête pour haïr, mais personne n'est parfait, moi la première..... voilà"




NE T'INQUIETES PAS

ne t'inquiètes pas mon ange
quand demain tu fermeras les yeux
tu pourras monter vers les cieux
Et même croiser tous leurs dieux

Faut pas t'inquiéter mon ange
des choses fragiles il en existe
mais là bas tout en haut ils ressucitent (c ca ke tu voulais dire?)
et plus jamais ne vieillissent

Allez t'inquiètes pas mon ange
l'enfer est loin tu ne le verras pas
Mais n'oublie pas qui tu es toi
et tu resteras sur leur toit

Ne t'inquiètes plus
notre monde
n'existera plus
ne t'inquiètes pas
toi et moi
on l'oubliera pas

allez ouvre les yeux mon ange
admire ces choses étranges

Regarde tu vois a nos pieds
il sont là à nous regretter

Et tu vois il sont en pleurs
alors que tourne leur heure

On ne les regrettera pas
mais nous les haïrons pas

ne t'inquiète plus mon ange
l'enfer s'éloigne de nous
il n'en reste plus rien du tout
il s'enfuit on ne sait où

Ne t'inquiètes plus
notre monde
n'existe plus
ne t'inquiètes pas
toi et moi
on restera là

Et tu m'embrasseras
et je t'aimerai
tu me toucheras
et je't regarderai
tu me prendras
et je serai a toi

Unis loin de notre monde
Unis loin de tous les autres
et nous nous aimerons
seuls dans notre monde



tout juste ...


juste une étoile
qui brille sur toi
juste un signal
je viendrai à toi

hoho si ma comète arrive
je partirai loin d'ici

juste un visage
toi sur ma peau
juste un virage
et toi dans les nuages

hoho si je suis toujours là
c'est parce que je t'aime toi

réveille ce qu'il y a en moi
que je crie pour la première fois
réveille ce qu'il y a en toi
et tu verra on se retrouvera

hoho si je part loin là bas
peu être qu'on se retrouvera

juste une nuit
dans très bras
juste avec toi
tout en bas

réveille ce qu'il y a en moi
que je crie pour la première fois
réveille ce qu'il y a en toi
et tu verra on se retrouvera



IMPARFAIT

Je passe ma vie a mentir
je suis hypocryte et je le dit
je te ment et tu le sens
sa me plait, les gens me hais

Je suis très méchante
agressif parfois violente
je te tue en toi, te brule parfois
ton sang coulent, tu me hais moi ?

Je me plais dans le malheur
surtout ceux des ex âme soeur
je jouir de toute leur peur
Et je n'attend plu que ton heure

J'aime te voir si seul
accablé part tout nos peur
J'aime te voir pleuré
allongé a sangollé
J'aime te voir saigné
ton sang purifie ma peau

Je me plais dans ton corps
il et chaud il l'est encore
un poignard dans le noir
et toi qui crie en moi

Tu reste allongé
ton corps se rechauffe
tu revis
pour la troisième fois
juste pour moi



la première fois

tu decouvrira mon corps
je te dirai ses secrets
je t'ouvriré la porte
et le laisserai rentré
tu rentrera doucement
et moi je te regarderai

on est encore jeune et insolent
regarde moi je ne suis pas un ange
je te donne se qu'il y a de mieux en moi
et toi tu me donnera quoi ?

Tu m'enlassera dans tes bras
je serai un las
je t'embrasserai un peu bas
et toi tu aimera sa
tu me dira des mots tout bas
et moi j'aimerai sa

o est encore jeune et indocent
regarde nous on fait des chose bien étrange
On ce donne notre corps
pour la première fois

je te donne mon corps, mon amour, mon coeur
je t'arrache mon âme, mon corps, mon coeur

on se verra
tout les soirs
on s'aimera
toi et moi
on ira dans le lit
et on partira
pour le 7 iem paradis



je

je suis pas très agile
parfois même imbécile
on me le dit mais je l'oublie

je suis pas très fière
j'ai trop de caractère
mais j'en ai rien a faire

je ne suis parfaite
je sais pas faire la fête
et les autre me font la tête


je suis pas agile
mais sa je l'ai déjà dit
j'ai trop de caractère
Mais vous en avait rien a faire
j'ai pas faire la fête
c'est pour sa que vous me fait la tête




^^^^^^^^^^^^^^ moi et mes défaut ^^^^^^^^^^^

je sort moi et mes défaut
je sais ce n'est pas beau
et les autre ris dans mon dos
moi sa me fait plus rien
mais j'en turai bien un
je sais ce n'est pas bien

Je sort moi et mes défait
Et ce n'est pas drole
je passe sous vos regards
je m'en fou moi je part
Mais je ne dirai rien
se ne serai pa bien

Je sort moi avec toi
et tu ne ri pas de moi
alors je me noi en toi
mes défaut son pas beau
j'les fouttre dans l'caniveau
rien que pour tes yeux si beau



poèmes


J'aimerai pour une fois oublier,
oublier le doux passé,
Quand toi et moi on marchaient,
tout seul dans les vert prais
J'aimera pour une fois oublier
oublier la terre le ciel
et les oiseau qui flotte dans l'airr
J'aimerai une foi pour toute
te dire je t'aime et m'en allé
Dans un dur futur ou tu sera passé
_______

Ecoute se chant
Celui de l'honneur et la sagesse
elle éclaire ton chemin
et eveille ta beauté
elle s'éléve par de là l'Ouest
s'abbat sur la terre
et le chant la fait vibré
Vivendel la belle chante
Vevendel la dame se reveille
ecoute ce chant
Il raconte l'histoire de la terre
les douleur et les plaie du monde
Mais il appaise nos peur
Vivendel la toute belle renait
pour en quelque minute mourrir a nouveau
dans la mer brumeuse de Nhor
ou elle il fit jadis son dernier voyage



IL ME MANQUE QUELQUE CHOSE

Un peu d'horreur dans ma vie si tranquille
J'aimerai crié, être terrifié ou pétrifié
Seul au milieu de ma peur
Dans une sombre ruelle
Avec une ombre qui me suiverai
Qui qui tenterai de me tué ?

Un peu de douceur dans ma vie si dur
J'aimerai marché regardait
Seul au milieux d'un champ de blé
Dans une maison toute parfumé
Avec toi qui me suivrerai
Qui m'eménerai là ou tu es ?

Un peu de sex dans ma vie si normal
touché ton corps amer et sucré
Seul face a notre luxure et nos envie
a découvrire tout notre corps a deux
Avec toi qui me carresse tout en bas
Qui sais sa va se peu être se réalisé ?

J'aimerai que tout change
J'aimerai du mouvement
J'aimerai juste t'aimait
Mais sa c'est déjà fait
Et sa on le sais

Tu aimerai me changé ?
Tu aimerai m'embrassai ?
Tu aimerai juste m'aimait
Mais sa ne se fera jamais
Et toi tu le sais

L'horreur me fait trop peur
la douceur c'est pas du bonneur
et le sex c'est vrais



Que faire du temps ?

Que faire de la vie si dure
Qui ne garde que nos blessures
Que faire de mon passé
que je pleure chaque année

Ou est passé ce parfum d'autre fois
Le parfum de mes pleures, mes joies
Le parfum de ton corps que je serrait fort

Je leur dis adieux
Et me détourne d'eux

Que faire de ma vie
qui est plate sans envie
Que faire de mon present
qui m'étonne chose seconde

Ou son les rivière de notre jeunesse
qui coulé en bas des montagnes
Qui coulaient comme coule mes larmes

Je les regarde encore
figé sur des photo

Que faire de toi mon amour
Qui me regarde depuis toujours
Que faire de notre futur
Qui j'espère aura bonne figure

Ou et passé le temps ou tu m'aimais
Le parfum de tes lèvres
Le parfum de tes lettres

Je pourrais te dire adieux
mais le futur se fait a deux



LES CREATIONS ( première chapitre du livre de Vardam)

Il y a fort longtemps quand rien n'existait, a par la nuit éternel et sens étoile aparu, 5 puissants magiciens et magiciennes, tombant depuis des siecles dans un tourbillions noir. Il y avait les 3 soeur Maryl l'ainé des trois la plus belle, sont regard fait de ténébre ainsi que ses cheveux séduisé n'importe qu'elle homme, mais malgrés sa beauté en elle se caché quelque chose de dangereu et de mistérieux, des 3 soeurs elle était la plus puissante, ensuite venvait Médiryl la belle au cheveux d'or et au vêtement vaporeux, au yeux doux et d'un bleu pure et magnifique d'ailleurs on y voiyait sa soif de vivre et de profité de la vie et des plaisir qu'elle nous offre, et enfin venait la plus jeune, Dearyl, les cheveux ondulait et roux, les yeux rêveur et vert, les son corp menu, elle adorait rêvait apprendre et dansé , d'ailleur on disait même que jadis elle fut une siréne, qui avec ses pouvoir transphorma sa queu de poisson en jambe.
Ses trois magicienne était accompagné de deux hommes Déramos, un homme brave et sage, dans ses yeux on y voyait de la sagesse et une certaine puretait étonnante cher un homme, puis Athos un belle homme qui aimait en secret la rêveuse Dearyl, il aimait l'art, écrire et peindre.
Ses mages arrivèrent a la fin du troubillion, qu'elle jois ils avaient de pouvoir marchaient courire et s'assoir, au début certaint semlait maladroit mais aprés avoir réapris a marchait comme il le faut, il purent commençaient leur voyage.
Se qui était étrange c'était qu'il marchait dans un espace sens haut ni bas et qui semblait ne pas avoir de fin, et puis il fessait sombre, il n'avait qu'une petite pierre magique pour les éclairé, alors Dearyl proposa que l'on crée quelque chose qui puisse les guidé, alors grâce au savoir faire d'Athos, il crérent se que l'on appel aujourd'hui les étoile mais a l'époque il appelèrent cela " Soleitéria" c'était le mélange du mot "Solipra" qui voulait dire dans leur langue lumière ou bien énergie, et "teriames" qui voulait dire sphére, donc le mot voulait dire sphére de lumière, il fut fière de cette création car ce fut la première, d'ailleur il ne tardèrent pas a crée une autre source de lumière, mais très grande qu'il appelèrent "Solei'm téria" qui voulait dire la même chose que Soleitéria sauf que le 'm était en faite le mot marida qui voulait dire vivre, donc " Solei'm téria" serai le point de départ pour les 5 mage cette sphére de lumière et de chaleur aiderai peu être a vivre mieux. Alors aprés avoir crèe cela il se reposèrent 5 jours, é comtemplèrent les étoile avec a chaque fois une grande fièreté, mais pas de satisfaction, car ils voulait crée quelque chose pas d'énorme, mais qu'elle que chose de merveilleux qu'il pourrait comtemplaient avec une satisfaction éternelle, mais que pouvait-il inventé de si grandiose, de si merveilleux. En cherchant l'idée grandi dans leur pensé, et bientôt ce fut pour eux si évident que sa ne pouvait être autre chose. Cette chose qu'il voulait crée n'est rien d'autre que la vie, il se posèrent des question diverse, mais la plus importante fut, lorsqu'ils qu'il son nais é quand il on grandi ou vivaient -ils, comment était l'endroit ou ils étaient nais, mais cela remonté a si loin dans le temps qu'il avait du mal a s'en souvenir clairement, il se rappelait d'une lumière belle et étincellante, qui disparaisait a un moment donné dans la journée il se rappelait de la couleur verte, jaune, orange et bleu. Un jours alors que Médiryl et Dearyl joué et dansaient de leur poche tombèrent quelque fruit, il était assez rond, rouge foncé avec une tige verte, normalement ses fruit auraient du être pourri mais ils semblait que le temps n'avait eu aucun éffait sur eux, chacun en pris un et le degusta avec méfiance.
Et voilà quand quelque seconde, leur souvenir revient Athos se mis a dessiné a faire de longue courbe, dé trait qui au bébut de resemblait a rien mais qui au fut et a messur ressemblait a un immense arbre habillait de petite feuille claire, Médiryl se mit a dansé et a rire, Dearyl s'assit et chantonna quelque aire de son enfance, Maryl elle, s'elloigna doucement l'aire triste et amer, Deramos lui resta a observait tous se monde en mouvement, il regarda maryl de loin il n'eu qu'une envie, allé la voir et que la reconforté mais il n'osa même pas la dérangé. A ce moment là tous se sentir différent, même spécial, Athos créa divers dessin de plante lieux et de créature étrange, certaine affreusement laide d'autre belle et gracieuse, et a partir de ses dessin Déramos créa un jardin immense assez pour se promenait, et vivre correctement.
Tout les paysage que Athos avait dessiné était a peu prés tous réuni dans ce jardin, il décidèrent d'appelait ce jardin " Iltulvanie" qui voulait dire " Jardin sans peine" ce jardin était fait pour apaissé les coeur des ame triste, mais le coeur de maryl la dame au beau yeux triste ne pouvait redevenir joyeux, ainsi en croquant dans le fruit elle fut destiné a porté la tristesse sur son dos, mais pourtant elle ne se plaigné pas, elle resté calme et pleine de sagesse, mais pourtant Déramos voulait la consolé mais il ne fit rien, il continuer a pensé du monde qu'il crérait avec les autre magicien, mais aucun idée vint il laissèrent alors Athos crée ses dessin, pour peu être crée un nouveau monde d'harmonie et de pureté.
Assise près du saule blanc prés du grand lac Maryl restait là presque tout le temps, seul face a ce lac, grande et belle mais triste. Un jour ou plutôt une nuit la première nuit, de l'eau du lac sorti un cavalier tout de noir vetu.




L'EXILE DE VILUDINE


Seule devant le port
seule devant le grand bateau blanc
sans personne a la pleuré
sans personne a regardé
la belle Dame monta
et le bateau alors parti
prendre la mer, le large
par de la mer, le bateau s'enfoncé
quand elle fut loin de sa terre
elle pleura sens s'arrêté
et elle chantait de doux aire
qui le lendemain toucha la cote
nous entendîme ses soupir et ses pleure
tout les être s'arrêtèrent pour écouté
les doux aire échoué




LE GRAND BUVEUR

Le chemin et claire comme de l'eau de roche
je titube, je titube
cherchant mon trésor !
Ou est ma bouteille
Dis-je !

Un dernier coup pour ce soir et
j'irai vers le chemin de ma maison
titubant, titubant

Et tombant sur la route
et tombant dans le fossé !
je me reléverai en riant
et repartirai vers le chemin de ma maison

Et le lendemain
je retrouverai ma chère bouteille
Et je tituberai !
Et je tituberai !



POEME EN TROIS PARTI
( les promesse d'amour)

les belle année son parti
les belle année son morte
comme meure les tiens
aime moi comme je t'aime
et nous viveron heureux
aime moi d'un amour immortelle
puis que le temps nous a oublié
je te donnerai mon coeur
et je serai gardienne de tes douleur
Tu me donne ton sang
et je te promé de t'aimé
dans mon immortalité

(une vie a s'aimé)

les rêve coule dans nos veine
la musique nous entraine
tu vas m'aimé
et nos coeur vos s'enlacé
Tu vas me regardait
et nos sang vont se mélangé

( ta vie stéteind)

Le temps a coulé
et mais année a t'aimé
seron maintenant des année a te pleuré
tu es là vieille et pale
mais tu es toujours le plus beau
Et moi il n'y a que mon âme que a changé
elle crie elle a mal
tu as gardé mon coeur
et j'ai gardait ton sang
alors malgrés la mort
nous resterons ensemble



Cimetière ( Les dernière morceau de toi )

Toute mes nuits j’attend
Que les étoiles s’éteignent
Qu’elle finissent leur règne
Toute mes nuits je saigne
Je me lamente dans le noir
Je me lamente que le soir

Ecoute quelqu’un pleure
Elle murmure elle a peur

Ecoute une voix s’élève dans les ténèbres
Et fini par touché tes lèvre

Toutes mes journées
Seule a pleuré
Toute les nuits
Seule dans mon lit
Et toi parti
Et moi bannit

Que ferons nous de ses année coulé
Ses année gaspillé

J’entend une voix venant des cieux
Et c’est toi, je suis heureuse

J’entend ta voix
Oui, c’est bien toi

Il n’y a plus qu’un souci
C’est que tu es partis
Et moi je suis bannit

Alors je n’est plus qu’a pleuré
Peu être regretté
Avant que les chien ne viennent dévoré
Les dernière morceau de toi
Mais je m’en fou je restera là




Sister


j'oublie le temps qui m'ennuis
je terrifie les miroir qui se brise
je veux pas comprendre se qui m'arrive
je veux pas oublier se qu'on m'avait fait
tu ne sais la peur que j'ai de lui
tu ne sais pas a qu'elle point il me terrifie
mon passé moi je le pleurerai

on était deux être pur que l'on a séparé
on était deux être que l'on a blessé
on l'a tué
et il non pas regretté
je suis parti et il mon pas rattrapé
je suis resté seule pendant des année
a pleurait a la regrettait
et un jours je t'ai rencontré
et tu ma aimé
mais jamais je n'oublierai
ma sœur qui m'avait temps aimé



"ils fessaient nuit ils ton pris et ton emmenait, tu criait, tu pleurait, et moi je suis restait là pétrifié et impuissante. Après ils ton pris par les cheveux, et leur folie ta tué... je ne sais pas comment j'ai fait mais j'ai réussi a partir, a m'enfuir, je comprenait rien de se qui ce passé, alors j'ai pleurait pendant que je courait."




Mais Si Demain...



Une femme qui pleure son mari et son fils
Un homme qui se meurent seul pour sa patrie
Et le sang qui coule pour le nom d’homme
Et on regrette souvent les geste impardonnable
On pleure les mort
On pleure nos amour
On regrette pour toujours
Et on accepte notre sort

Mais si demain
La lumière pouvait resurgir
Mais si demain
Les homme pouvait être uni

Et si demain de monde meure
Par la faut d’un homme
Si demain c’est notre heure
Nous deviendrons que des fantôme
On pleure se d’on aimé
On les pleure jusqu'à même crevé
On les oubliera pas
Mais on les rejoindra

Mais si demain
La lumière pouvait resurgir
Mais si demain
Les homme pouvait être uni



aidez moi s'il vous plais

aidez moi s'il vous plais
je vous lance un appel
mais sa personne n'en a rien a faire
la détresse, c'est pas se qui intéresse
je suis jeune je connaît rien de la vie
et alors moi aussi j'ai des souci
j'ai des doute, et je sais pas si je tiendrait le coup
la vie est trop longue, et me lançant des mauvaise onde
mais sais je ne suis pas le nombril du monde
alors je me tais et je ne serai pas aidé,
ni même écouté

répondez j'aimerai être aidé
connaître des gens,
qui ne ferai pas semblant de m'aimait
moi aussi je ment mais pas sur ses sentiment
aidez moi, sauvez moi, aimez moi
fait le premier pas
car moi je ne peu pas
c'est trop difficile pour moi
je me tais pour les écoute
un jour peu être se sera a moi de parlé
et a eu de m'aimé...

Evolué dans un monde artificiel
Evolué quand tu n'est pas belle
on te montre tu doigt
et on te laisse pleurai
mais je te consolerai
on est pareille tu sais
c'est pas difficile d'aimait
quand on a du cœur tu sais
il faut juste s'aidez

répondez s'il vous plais
c'est pas important je sais
mais je veux juste être aidez
pour un jours vous aimez
tu sais la vie sais long
elle vont pas le coup parfois....tu vois....

( une larme rouge coule ....la vie si sais c'est long ....)



LOLA


La p’tite lola a ouver les yeux
Sur la realité
A peine 15 ans elle pense déjà
A ne plus aimé
Et moi je pense
Qu’elle ses fait manipulé
Et elle le sais

Lola pense déjà
A tout laissé tombé
Lola ne sais pas
Qu’elle veut tout quitté

La p ‘tite lola comme les autres
De son age a peur
Elle pense que les gens
Son très méchant
On les a misent dans des moules
On les a fait taire
Lola pense a quitté la terre

Lola reléve toi
Lola rebelle toi

Lola pense déjà
A son dernier combat
Et lola qui ne sais pas
Qu’elle ne le gagnera pas

La P’tite lola ne sais pas
Qu’elle ne grandira pas
La p’tite lola est sorti de ce moule
Mais on la faire taire
Lola devra quitté notre terre
Lola pensait pas
Partir un jour comme sa

Lola la rebelle
Lola pas vraiment belle
Lola partira
Pour sauvé notre terre
Merci lola
Tu nous a rendu la réalité
Maintenant on peu apprendre a aimé
Lola tu t’es sacrifié
Pour nous dire la vérité
Lola devait tous nous aimé
Pour s’être sui..


( mini poème )

On est tout seul ici tu sais
Je veux juste te déposé un baisé
Un baisé qui voudra dire que je veux juste t’aimé




En rouge mon amour


En rouge mon amour
Que ton sang ressemble au mien
On se suivra toujours
Même si c’est pas bien
Même si les autres trouvent sa immonde
Nous on construira notre monde
A travers la terre, les étoiles
Près de la mer dans ta toile
Tu rougis près de moi
Je souris avec toi
En rouge mon amour
On survivra après
Et pour toujours
On et pas éternel
On mourra un jour comme les autres
Non pas comme les autres
On finira ensemble attaché a jamais
On finira notre vie a trop s’aimaient




tu vois bébé


Il faut comprendre un peu mon ange
Que la vie n’est pas
Que si tu rêve que si tu crois
Elle ne changera pas
Il faut survire et non pas
Vivre comme avant
On a tué notre passé et tu vois
On et toujours là
Je pense qu’il faut tiré un trais
Sur tout sa

On oubliera on changera
Un monde comme sa
On changera pas
Nos illusion
On détruira pas
Nos prémonition

Parfois la nuit je réussi
A changé de monde
Et dans mes rêve et la tristesse
Parfois tout s’inonde
Et dans mes peur et dans l’ivresse
Je vois tout est immonde
Tu vois tout est immonde
Alors tu vois bébé
Hier tu aurai pu ne pas être née
Alors tu vois bébé
Rêvé sa serre a rien tu sais
Alors tu vois bébé
Rien n’est hasard tu sais
« tu sera la suite de ma vie
ainsi soit-il »



Je ne survi que pour toi


Je ne comprend pas
Les âmes folles
Qui brandisse leur armes
Pour des idées mortes
Et le sang qui coule
Pour la dictature d’un fou
Le peuple criblé de coups
Pour n’avoir rien fait du tout
On trouve cela injuste
Mais on y peu rien
Nos force son rien face au destin

J’aimerai une fois voir mon enfant
Que l’on grandissent en même temps
J’aimerai revoir mon pays
Mon pays qui était beau jadis

Tes yeux innocent
Me font rappelait que parfois la vie et belle
Tu me fait survivre mon enfant …


J’aimerai vivre et survivre
Plus longtemps
Juste un temps
Crié pour moi
Oui et vengez moi
J’aurai aime de voir grandire
J’aurai aimé te dire que la vie…
Je vais dormir…
Je vais juste mourir
Sur le sol…et puis … pourrir



Frére et Soeur

Quand je te voit là dans mes nuits
Oui parfois je te donne un sourire
Pendant mes rêve et mes secrets
J'aimerai que tu sois plus discret
Parfois quand on nous punit
On aimeraient allés vers un paradis
Agenouillé vers nos idées
Et mourrir le visage extasier
Vers des milliers de monde
Sans personne qui nous grondes
On a rien fait de mal
juste des chose banal
On va s'aimé
Tampis si on va génés
Et partir vers l'infini
A trop s'aimé on c'est fait mal
Mais on a rien fait de sale
Et puis même si on nous punit
Nous on ira vers un paradis



~ Désire ~


Je sais parfois je te comprend
Lorsque tu joue a l’enfant
Ne rêve pas et comprend moi
J’aimerai t’épousé dans quelque mois
Tu te laisse vagabondé vers tes idées
Tu me laisse faire et te guidé
Laisse moi faire juste essayé
Te touchait sans t’effrayé
Je te ressent et tu m’apprend
Que nos désires son grand
Je me noies dans tes yeux si bleu
Qui se laisse fondre dans mes cieux
Je te regarde comme une enfant
Que mon désire est grand !


Mother

Agenouillé les bras en croix
Elle te vois et je l’a crois
Elle te contemple et t’admire
Et se laisse mourir de plaisir
Dehors la lune t’appel
Elle veut que tu reste avec elle
Tu reste allongé
A me contemplé
Et tu rêve d’un bébé
Oui je le sais
Il arrive il né en toi
Et tu ne le sais pas
Encore allongé vers d’autre idée
Ce jour là tu pensait a bébé
Il arrive il est né
Et la je ne sais pas pourquoi
Elle s’est agenouillé les bras en croix
Elle ta vu et je l’ai cru
Elle te contemplait et t’admirait
Elle te donna un dernier sourire
Et se laissa mourir de plaisir.




ELLE ( était-ce ce qui lui manquait ? )


On a tous un passé que l’on a un peu regretté
On a tous un souvenir qui nous fait parfois pleurer
Elle a voulu par le sang tout oublier
En sortant des rang elle regrettait d’être née

On a tous envie un jour d’être remarqué
On a tous envie un jour d’être aimé
Elle a joué a un jeu qui l’aurait tué
Plus jamais elle les regarderait

Elle ne sait plus comment s’en sortir
Quand elle sortira elle aura une vie a bâtir
Seule ou a deux elle s’en fiche elle veut sortir

Elle a ses regrets
Elle a ses secrets
Elle va les oublier
Comme s’efface la craie


Par le sang elle a voulu tout arrêter
Pleurer et se faire saigner
C’était devenu une réalité
Maintenant elle veut sortir
Elle a une vie a bâtir
Pas de temps a perdre elle doit partir
Elle souri a ce monde
Qu’elle trouvait immonde
Son voyage vient de commencer
Vivre était ce qui lui manquait




Ami toi ma soeur ?


Je ne veux plus, te voir pleuré
Je ne veux plus entendre ta vois trembloté
Raconte moi tout tes souci
Et je t’écouterai, si il le faut je t’aiderai
Mais ne pleure pas
Non, je ne veux pas te voir comme sa
Triste, pessimiste, face a sa
Je sais que tu es forte
Je sais que tu réussira
Il y a des jour ou on aime plus rien
Ou plus rien n’est bien
Et parfois on ne trouve pas l’oreille qui nous écoutera
Mais sache que je serai toujours là
Je n’ai pas les moyen de bien t’aidé
Mais si je peu t’écouté, je le ferai.




Peur ? ( douleur ? Bonheur ? )


On a peur, de tout, et des malheurs
On a peur quand on traverse la vie
On a peur mais on ne peu pas le dire
On l’écris sur du papier, mais on va tous l’oublié

On se rappel de nos anciennes peurs
On se rappel ne nos dernières envies
Mais on a pas les droit le de dire
Juste les oubliaient, et puis continué

Ecrivons, mais oublions
Que nous somme fait de chaire de sang
Qu’il ne nous reste pas assez de temps
Pour affronté nos peur en riant

Mais n’oublions pas
Mais ne cherche pas
Car moi, ce qui me fait peur, c’est toi
De nos envie, mais surtout de toi chéri
Mais passons la dessus
Et ne regardons plus
Le passé oublié
Le passé regrettait
J’ai peur de ce bonheur
Et puis l’ai je bien m’hérité ?
Oui ce qui nous fait peur,
C’est juste le bonheur …




sans titre

Belles étoiles endormaient moi dans vos grande toile
Je veux m’endormir et ne plus me réveillé
Mon cœur souffre trop quand je pense a celle que j’aimais
Allé, belle étoile emporte moi dans ton voile

De ta blanche mains guerri moi de ses blessure
Adieux tendre année passé a tes coté
Et devrais je regrettais ? devrais je encore pleurais ?
Est ce que j’ouvrirai la porte de la blessure ?

Pourrais je partir, m’en allé sans avoir a dire :
Que malgré tout, malgré sa, moi je t’aimerai
Et que partir je ne l’avait pas désirais
Voilà ce que je n’avait pas osé te dire.




Le sentier des âmes perdu

Haute montagne toi qui trace sur la voûte des cieux 12
Ou est sa ville, je veux m’égaré dans ses yeux 12
Mais ou es dont la femme qui danse dans tes cieux ?
Adieux belle années et adieux dame que j’aimai

Alors si mon cœur je ne peu vous le donnait 12
Je partirai vers le chemin des mes aînés
Qui on aimé, aimé jusqu'à tout oublié

Partir, m’en allé sur un grand et long sentier
Oui, ce sentier ou on ne revient jamais

Je suis partir d’ici parce que j’ai aimait …



Foule égoïste et personne en detresse

Enfoncé dans la douleur
On le laisse dans sa peur
Et puis personne répond
Déprimons sans aucune raison

Si vous endurait
Seul, ce qu’il a endurait
Si vous savez
Tout le mal qu’on lui a fait

La foule de s’arrête pas
Elle continue ses pas
Et puis une lumière arrive
Elle devient plus en plus vive
Mais personne ne s’arrête
On le laisse et on le maltraite

Si vous savait aimé
Comme une mère aime son bébé
Si vous savait donnait
Un peu de temps juste pour l’aidé

Mais dans la foule personne ne répond
Mais dans ce monde personne n’a raison

Si vous savait aimé !
Comme une maman aime son bébé
Si vous savait donné
Un peu de temps juste pour l’aidé
Un peu de temps pour apprendre a aimé

Mais dans la foule personne ne répond…


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 01 Mars 2004 00:45 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Melissa Auf Der Maur


Stef, montre nous ton étoile!

A Elie (I miss U so much) et Stef, merci pour toutes les étoiles que vous mettez sur mon chemin!

L'étoile

Dans la nuit de mon désespoir
alors qu'autour de moi la joie éclatait
j'ai appris que je ne pourrai plus te voir
Et le monde entier s'est écroulé

J'ai pleuré les larmes de mon corps
Souvent, si souvent je t'ai appelé
Mais tout n'était que silence au dehors
Pourquoi n'es-tu jamais venu me chercher?

Dans la nuit de mon desespoir
J'ai cru que tu m'avais abandonnée
Je suis prête à partir ce soir
C'est décidé, je te rejoindrai

Moi qui pensais te retrouver dans la mort
J'ai vu dans le ciel une étoile briller
Plus belle que les autres, plus brillante encore
Ce jour là ton étoile m'a protégée

Dans la nuit de mon desespoir
Je ne suis plus perdue, je sais où te trouver
Toi mon ange, dans le ciel noir
Tu habites une étoile enchantée.





Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 86 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Index du forum » Indochine - Indo & U » Expression "100% Indo"


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Traduit en français par Maël Soucaze.