Inscription    Connexion    Forum     Rechercher    FAQ

Index du forum » Indochine - Indo & U » Expression "100% Indo"




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 86 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
 Message  Publié : 05 Août 2003 03:28 
 

Inscription : 10 Oct 2002 01:23
Message(s) : 618
Localisation : Montréal (Au Québec)
nero_bert_smith

duo

Moi je m'appelle Nicola
Nini ou bien Cola
Du pareil au même
Moi je m'appelle Nicola
Quand je rêve aux loups
C'est Nico qui saigne
Quand fourche ma langue
J'ai là un fou rire
Aussi fou qu'un phénomène
Je m'appelle Nicola
Lo de vie, lo aux amours diluviennes

{Refrain:}
C'est pas ma faute
Et quand je donne ma langue à la luuuuuuuuuune
Je vois les autres
Tout prêts à se jeter sur moi
C'est pas ma faute à moi
Si j'entends tout autour de moi
(N.I.C.O.L.A.)
Moi Nicola

Moi je m'appelle Nicola
Collégienne aux bas
Bleus de méthylène
Moi je m'appelle Nicola
Coléreuse et pas
Mi-coton, mi-laine
Motus et bouche qui n'dit pas
A maman que je
Suis un phénomène
Je m'appelle Nicola
Lo de vie, lo aux amours diluviennes


[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1530]
Consulter son profil[/url]


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 23 Déc 2003 00:03 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
indowax


perdre le "vous"

Un jour si vide de lumière,je vous aie perdu de vu
Cela s'est passé juste hier.
Alors....bousculez moi d'effroi devant vos détresses
Changez moi ma princesse pour qu'un jour nouveau s'ouvre à moi
De moi à vous un désir ancien s'est consumé
Ne m'oubliez pas ,vous n'en avez pas le droit
Car l'amour c'est pas ça,non pas comme ça

Une année à passer,j'ai découvert le rythme des saisons
Une minute j'ai effleuré, l'espoir de vous revoir
Cela s'est passé si longtemps
Alors....bercez moi de chaleur face à votre absence
Montrez moi comment continuer sans vous
Car l'amour c'est pas ça, non plus avec vous.




plus jamais ça!!!


blanche colombe, noir corbeau
bombes qui tombent, du sang sur le drapeau
je crie la paix , je pleure en guerre
mes genoux sont à terre.
se relever, se soulever et s'envoler
ma peine grandit, mon coeur faiblit
dois-je mourrir ...ca certainement pas!!!
car mon seul désir c'est de VIVRE en PAIX................




Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 23 Déc 2003 00:23 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
whenfictionbecomesreality


Nuit de désir...

Juste toucher cette étoile pour la première fois
Se confondre jusqu'à la mort
Partir sur les sentiers du désir
Semer nos émotions tout autour

En déséquilibre toi et moi
On se retrouvera
Et pour parfaire nos illusions
on se demandera

Quelle issue trouver à ce chemin
La porte ouverte sur nos destins
On continuera le désir
Un peu de l'autre enfoui en soi

Comme l'attente si longue
La fusion de deux corps
L'échange de nos regards
Notre "Agapé" qui se ressent

Juste ça,
Juste une fois...
Et p-ê se retrouver enfin...


(Tit ange n'oublie pas...)




Plus que 3 minutes...

Plus que 3 minutes, 3 minutes à vivre
J'attends simplement la balle qui délivre
Pourquoi je fais ça, je ne le sais pas
Je veux juste oublier, tout arrêter

Mon dos est collé contre un mur tout blanc
Je vois des images, tous ces moments
A présent défilent des visages flous
De vagues amis tout ça je m'en fous

Mais toi mon étoile, toi mon seul amour
Toi que j'ai aimé jusqu'au dernier jour
Dans l'aube montante du dernier matin
Ton image reste inlassablement

Plus que 2 minutes, 2 minutes à vivre
J'attends simplement la balle qui dérive
Tout ira si vite, je n'aurai pas mal
Ca tue d'un seul coup 12 bouts de métal

Ma dernière pensée défile à présent
Et c'est auprès de toi que mon esprit repose
Il est mieux là à l'abri de ces bombes
Ces coups qui m'ont tuée à petit feu

Devineras-tu qu'à l'heure de mourir
J'ai pensé à toi et laisse-moi te dire
Combien je....




Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 23 Déc 2003 00:35 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
punishement park


Texte

Ici mon amour
Nicolas
Dancétaria
Oli De Sat
Canary Bay
Hors-la-lois
Indo-live
Nuits intimes
Electrastar



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 23 Déc 2003 00:46 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
axelle


comagirl

ou puiser la force de continuer
continuer a faire semblant
continuer a sourire à vivre

continuer a etre celle que je ne suis pas
continuer a etre celle que les gens voit en moi.

ou puiser la force de vivre
une vie qu on ne voulait pas
une vie qui ne laisse pas le choix

ou puiser la force d avoir la force
la force de dépasser la souffrance
celle qui chaque nuit revient en force
a travers de mauvaises esperances

ou puiser la force de lutter
contre ce mal qui revient
ou puiser la force d oublier
ce mal qui à jamais a deteint

ou puiser la force sinon dans cette alchimie
qui nous fait oublier pour quelques nuits
mais ou le mal guette sa proie
il revient à chaque fois

ou puiser la force de partir
de tout fuir ..........



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 23 Déc 2003 01:00 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1460] miss paradize
[/url]


A toi


..............A toi
Retiens moi dans ton idylle sanglante
O mille poésies criardes, brulantes
Et tes yeux...tes yeux...
Je voudrais, je saurais
Ne faire qu'un, quelques heures
Plus de bien ni de peur
Laisse moi mais aime moi
Pas comme ça...comme ça
Alors dans la pénombre de nos vies
Tu me guidera
alors contre moi
Tu t'évanouira
Ne m'attend pas mon ange
Je reviendrai dans ta nuit...
Laisse moi mais aime moi
Pas comme ça....comme ça.
Tu vois...
Anne Laure.......miss paradize*





Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Déc 2003 18:38 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=98] *Justine*
[/url]


***Lucioles***

Se peut-il ke le fort
Soit saccagé par le beau
Quand ces 2 compagnons
Se tiennent la main dans nos idéaux

Je croyais qu'enfin
Le temps était arrivé
De laisser nos blessures
Au passé
Pour enfin se partager

Pas le moment
Ce court instant
3 pas en arrière
On trébuche
Retour dans le passé


Attiré par des lucioles
Les auraient-on serré
Un peu trop fort
Entre nos doigts ingrats
Elles s'éteignent
En mythe de la nuit
Ki une fois endormie
Oublie

....... pourvu ke les anges reviennent


Connais tu ce sentiment
Quand au milieu de la foule
On fuit
Quand en réponse a un rendez-vous
On oublie
Quand en réponse à une kestion
On se tait

Faut il encore
Croire aux lucioles
Ou est ce encore un leurre
Quand leur lumière s'éteigne
Et que tout redevient comme avant

En tendres fantômes pâles d 'éclats
Qui une fois approchés
Piquent en plein centre
Par symétrie ajustée


Attiré par des lucioles
Les auraient-on serré
Un peu trop fort
Entre nos doigts ingrats
Elles s'éteignent
En mythe de la nuit
Ki une fois endormie
Oublie

...... pourvu ke les anges reviennent ........



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Déc 2003 19:05 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1817] nefertari
[/url]



Ange Noir


Je suis un ange noir
Attaché au sol par des chaînes
Je cris mon désespoir
Je veux faire sortir ma haine

Toi l’homme tu te sens supérieur
Mais je ne crois plus en toi,
Tant de fois j’ai cru que tu deviendrais meilleur
et a chaque fois sa c’est brisé en moi

Autour de moi je vois qu’intolérance et mensonges
Je ne peux plus fermer les yeux
Je ne peux plus fuir dans les songes
Et m’imaginer que le monde est mieux

Ils y a d’autres anges noirs
Attachés au sol par des chaînes
Comme moi ils crient leurs désespoir
ensemble on fait sortir notre haine

Mes yeux se lève vers le ciel
Là où il y a encore de la lumière
Les dieux se gavent de miel
Mais nous on a droit qu’a la poussiers

Une tristesse infinie m’envahis
Les larmes coulent sur mon visage
Quel qu’un veut me les enlever par des baisers
Ce n’est peux être qu’un mirage

Je suis un ange noir
Qui était blanc avant !

Nefertari



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Déc 2003 19:43 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
DaRkNeSs*FeVeR

Miss Léa


Miss Léa s'en va
Elle ne veut pas
Elle n'en veut pas
Des loups ki surveille la bergère
Pour goûter aux plaisirs de la chair

Au Paradis ils t'attendent
Tous simples et tendres
Mais que veulent ils en retour
Tous simplement cet amour
Que tu ne leurs porte pas

Quelle vie mènes-tu Miss Léa ?
Quelle fille es-tu Miss Léa ,?
Une fille de joie Miss Léa

Miss Léa a peur
De tout ces pleurs
De ses soeurs
Qui n'ont pas choisi leur vie
Pour quelques jours de survit

En enfer ,elles te suivent
Pour qu'elles s'ennivrent
De fantasmes qui t'agace
Pour qu'ils t'enlacent
Mais tu esquives

Quelle vie mènes-tu Miss Léa ?
Quelle fille es-tu Miss Léa ,?
Une fille de joie Miss Léa

Du Paradis en Enfer
Elle ne savait plus quoi faire
Mourir de désir ou de plaisir
Pour ne plus souffrir elle a décidé de partir

Miss Léa s'en ai allé
Pour ne plus vous supporter
Elle n'en voulait plus
De vous les loups
Vous ne vouliez pas la croire
Quand elle vous disait d'allez vous faire voir

Quelle vie mènes-tu Miss Léa ?
Quelle fille es-tu Miss Léa ,?
Une fille de joie Miss Léa


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 30 Déc 2003 17:08 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
des_endroits_lunaires...




Elle n'a plus peur de la nuit
Elle fixe les etoiles
De ses yeux mouillés de cristal
Elle se sent immensément
Insuffisante
Pourtant

Elle a vu si peu de choses
Elle aimerait tant s'éclipser
Elle voudrait tellement rattraper
Autrechose dans l'infini

Elle ne veut plus rien porter
Elle ne veut plus rien penser
Elle voudrait simplement qu'il lui pousse des ailes
Pour contempler sa nudité

Elle est encore la tête à l'envers
Elle a l'impression
Que les étincelles tournent là-haut
Elle va tomber
Dans le ciel
Elle voit profond

Son esprit est à part
Elle est tombée dans une sphere
Aux vitres de verre
Imbrisables...
Ici il fait rouge et noir
Elle prend goût au drame
Elle adore les larmes noires
Qui envahissent ses levres


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 30 Déc 2003 17:12 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1921] J-Chan
[/url]


Lettre à l'absente...

Lentement, elle pleure le jour triste
la quitte
et je m'en veux et je
me hais
car tu ne fais
plus
partie de mon quotidien
et je me hais et je m'en veux

et tant je t'aime et tant je te hais et
tant je voudrai te voir et
te dire et te parler
car heureux les simples d'esprits
nous sommes torturées

et tu me manques et je m'en veux

et pourquoi cela ressemble à une déclaration d'amour
car je me tournerai dos au ponant
et sortirai de mon fourreau le glaive perfide
et il boira la vie à même ma poitrine

et je te maquillerai
les yeux de
bleus
comme toi
les lèvres de noirs
je te mettrai des saphirs et du jade dans tes cheveux
et on s'en ira

Mais tu sais tout ça

et je spleen ici, dans ce monde englué et dans cette vie étriquée

car la nuit goutte sur la Terre
car se feu se tarit la source de notre mort

car Baudelaire.Verlaine.Rimbaud ne sont plus
car les alcools nous consumment

car il ne sert à rien de te dire tout ça

je te tuerai, tu me l'as dit
on suicidera le monde dans son oeuf
car on a tout un monde à refaire

car je suis et tu es

car nous sommes

toi
et
moi

et le ciel au dessus



Ludivine pleure

Elle ne dormira pas cette nuit, une fois de plus. Elle a sommeil pourtant mais la peur l'empêche de fermer les yeux. Elle replie ses jambes contre sa poitrine et pose son menton sur ses genoux. Une larme coule, puis une puis une et encore une. C'est glacé et c'est trop humide. Elle les chasse violemment d'un revers de main. Sa tête se balance doucement. Dehors, il doit déjà faire nuit. Elle entend le vent qui hurle et qui fait grincer les volets. La chambre est froide et seule la petite lampe de chevet éclaire la pièce. Elle attrappe ses chevilles et les frictionne fortement. Pas un bruit dans la maison, juste les battements de son coeur. Elle a un peu faim mais elle n'ose pas descendre. Elle jette un regard craintif autour d'elle: son petit lit rose est défait, les peluches sont éparpillées par terre et la regardent fixement. Un lambeau de rideau vient frôler sa joue. Les jolies images sont déchirées, la bibliothèque a été renversée. Elle contemple ses livres abîmés et les larmes coulent plus vite. Utopie de Thomas Moore. Son tout premier livre. Elle allait le chercher le soir dans sa chambre toute chaude, sa maman arrivait et lui faisait la lecture. Alors la petite fille écoutait, les yeux ronds puis s'endormait, paisible.

Elle tremble un peu, pas beaucoup. On dirait qu'elle va se briser. La lune est pleine, elle la voit à travers la vitre. Les volets bougent, le vent est violent. Mais elle s'en fiche. Elle ferme un peu les yeux mais pas trop longtemps. Une odeur de tabac froid vient la tirer de ses songes. Elle fait une mine de dégoût et arrête sa respiration. Son papa a toujours trop fumé. Sa maman avait beau lui dire de ne pas le faire, il ne l'écoutait pas. Elle passe une main dans ses cheveux, ils sont tout mouillé et collent un peu. Elle se fait une tresse. Sa maman lui démélait la chevelure le matin. Elle glissait ensuite un noeud blanc sur une mèche. Elle lui disait que ses cheveux étaient les plus beaux du monde. La fillette riait aux éclats.

Il ne doit pas être loin de minuit, elle n'a toujours pas dormi et tremble. De froid, de peur et de tristesse. Elle se demande ce qu'elle va devenir, de quoi sera fait demain. Cette projection dans l'avenir l'effraie, elle se sent vieille et fatiguée. Elle se sent toute jeune et fragile. Elle a besoin qu'on veille sur elle. Elle joint les mains et murmure une petite prière en fixant le ciel. Ya pas d'étoiles. Trop de lumière. Elle ne sait pas si elle croit en Dieu. Elle a souvent entendu sa maman prier pour un "Notre Père" mais elle n'a jamais demandé qui était ce monsieur. Alors à son tour, elle s'adresse à monsieur "Notre Père". Y faudra qu'un jour, elle se renseigne sur lui.
Elle se lève pourtant et pose un pied après l'autre avec précaution, sur le carrelage gelé. Elle traverse la chambre, ramasse son lapin bleu en peluche et s'engage dans le long couloir. Sombre et sinistre. Elle est silencieuse. Elle pousse la porte. La chambre de papa et maman. La fenêtre est grande ouverte et le vent s'y engouffre avec force. Les rideaux volent, le lit est démonté, des éclats de verres, de vases. Elle marche sur les habits froissés et couverts de tâches étranges. Elle s'assit sur un coin de matelas. Elle ne pleure plus mais voudrait crier. Elle serre son lapin dans ses petits bras frêles. Les flacons de parfums sont vides, ya plus les jolis bijoux sur la commode. L'écran de la télé a explosé, c'est tout noir et c'est plein de fils là dedans. Elle les considère intriguée. Une bourrasque balaye la pièce. Elle met sa main devant son visage pour éviter les éclats de verre. Le miroir éclate. Bruit de cristal. Doux.

3 heures du matin. Le vent s'est calmé. Ses mains sont devenues un peu violette. Les larmes ont séché. Elle quitte la chambre sur la pointe des pieds mais elle ne descend pas. Elle pense un peu trop. Où va t-on une fois mort? Elle se souviens de la carcasse d'un chat qui grillait au soleil. Elle avait eu trés peur. Alors papa et maman l'avaient pris dans leur bras et lui avait expliqué la mort. C'est quand le corps bouge plus, on ne peut plus rien faire. On n'existe plus. C'est bizarre. Ces idées l'embrouillent un peu. Elle prend place dans un fauteuil dans le couloir. Elle s'y love et grelotte. Ya beaucoup de chose par terre: des habits, des jouets même des photos et un sèche-cheveux. Une photo de papa-maman au bord de la mer. Maman a le ventre tout rond et papa sourit joyeusement. Elle sourit aussi. Elle était encore un petit foetus baigné de liquide amniotique. Elle soulève quelques affaires. La belle robe de maman. La robe des "grandes occasions": rose et jaune avec des volants partout, elle sent la lavande et la muscade. Des rubans à la taille et aux poignets. Elle la soulève délicatement et la colle contre elle. Elle tourne sur elle même. C'est beau. C'est la robe de maman. Elle n'en aura plus jamais besoin...



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 30 Déc 2003 18:02 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1962] Lolafée
[/url]

Simplement toi …

La nuit se lève et je te vois
Je te vois parmi les nuages
Ton sourire est tel le soleil
Qui illumine ton visage
J'aimerai prendre mon envol
Et partir avec toi très loin
Loin de tout et loin de ce monde
Ce monde de haine et de guerres
Qui ne cesse de se détruire
Dans mes rêves je ne vois que toi
Moi, nous, nos deux corps ne font qu'un
La nuit est trop courte pour nous
Au moment ou le jour se lève
Je ne te vois plus près de moi
Mon cœur s'ennui sans ta présence
Alors chaque soir j'y repense
Je pense à toi, à moi, à nous
Et je m'endors en espérant…
Je m'endors en pensant à toi…




Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 02 Jan 2004 22:32 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1910] Mathindoch
[/url]

Scream (malaise)

Je m'installe à un café. Je commande. Sourire de convention. Merci. 1euro35. Au revoir. Nuit. Pensées noires. Guerre. Hussein. Bush. Pauvres cons. Allez-y. Rentrez-vous dedans. Oubliez-nous. Oubliez-vous. Vos intêrets. Et le mien ? Tristesse ? Même pas. Haine ? C'est sûr. Culpabilité ? Oui. Peux rien faire. Je souffre. Mais regardez-moi ! Vous voyez donc pas ? Je dépéris. Perdu 20 kilos. Aimerai bien...
Un autre. Merci. 1euro35. Au revoir. Pluie. Dans mes yeux. Je m'en vais. Je marche. A l'infini. Je dégouline. Ne me regardez pas. Je suis rien. Juste une fille. Une fille qui survit. Aime pas ma vie. Envie. Je sais pas. J'ai froid. J'ai peur. Téléphone. Salut ça va ? Ouais. Peux pas te causer. J't'rappelle. A plus...
Etourdissements. Tomber. Noir comme le café. Merci pour les bras. C'est combien l'hôpital ? Au revoir. Urgence. Aidez-moi. Je craque. Ca va péter. En dehors. En dedans. Trop petit corps. Sortir. Se changer les idées. Disco. Lumière. Sourire. 4euros. Danse. Chaleur. Des bras. Un gars. Une bite. Tu viens ? Ouais. Oublier. S'évader. Je te suis. Aveuglée. Tu montes ? Jolie voiture. On va où ? Chez toi ? Chze moi ? A l'hôtel. Aaah... Tu prends combien ? 600euros. Au revoir...
Je veux vivre vivre vivre un peu plus fort... Sans regretter mes choix, alors laissez-moi les choisir. Laissez-moi vivre. Faites ce que vous voulez. La guerre. L'amour. La cuisine. Danser. Boire. Mais laissez-moi vivre. Etre libre... Utopie...
Demain matin. Mal de tête. 600 en poche...
Ca fait beaucoup de cafés...



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 02 Jan 2004 23:27 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
gafor

I wanna die(curve, extrait de chanson)

Someday we'll die
Someday we'll cry
Someday is today
And (that) never comes...

Someday we'll die...
Someday we'll cry...
Someday it's today...

And I wanna die...
I wanna die...
I wanna die...
Die today...


(I wanna die - curve. 2003)




Un ange passe... (curve, extrait de chanson)

Un regard, étoilé
Dans le noir je n'ose la toucher
Un voyage, en douceur
Ces nuages de près me font peur

Un plaisir, décuplé
Entrevoir son visage bleuté
Un sourire, une lueur
Si je vire, je sens battre mon coeur

Je voudrais te garder près de moi
Telle une étoile prise entre mes doigts
Je voudrais te serrer contre moi
Telle une étoile...


(Un ange passe... - curve. 2003)

Dédié à mon étoile, même si je ne la connais peut-être pas encore...
Dédié à toutes nos étoiles...
Dédié à toutes en général...






Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 03 Jan 2004 01:26 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Ines

Retiens

Le jour est encore jeune quand les ombres se multiplient face au mur impétueux.
Les briques bougent, glissent et tombent les unes après les autres dans un tremblement fracassant.
Elles s'écrasent lamentablement sur le sol impuissant.
Fumée et poussières se soulèvent en un nuage majestueux.
Bruit d'engorgement, arrangements personnels, chansons symboliques, air de passion.
Quelle ritournelle enchanteresse qui vire au cauchemar lorsque le soleil atteint son zénith.
Point chaud dans le ciel, caillou gris-noir dans l'iris, cligne et ferme l'oeil.
Il s'entre-ouvre et remarque avec désarroi qu'il est déjà le soir,le jour se meurt.
Point rouge à l'horizon, couleurs pourpres se déclinants dans l'infini, allant jusqu'au néant, dans la pâleur du dernier souffle.



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 03 Jan 2004 01:59 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
toukie


Indochine, toile de mes rêves...

J'ai marché des nuits et des nuits,
À me demander quelle musique,
M'emporterais plus haut que cette vie,
Et j'ai trouvé cette mélodie unique...

J'ai marché dans le noir, perdue,
À me demander si l'extase existait,
À savoir s'il y avait une issue,
Et j'ai trouvé ce paradis abstrait...

S'il existe un plus grand moment,
Autre celui où je me perd dans sa voix,
Que le ciel taise ces sentiments,
Et qu'il me laisse seule avec ces airs indochinois...

Car maintenant couché dans le noir,
Délivré de cette douleur d'autrefois,
Où mes cris me semblaient dérisoires...
À nouveau, je revis, éveillée par toi...


Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 03 Jan 2004 02:46 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Linadochina


émergence du nous en vous et du vous en nous


Doux parfum sucré de la vie au masculin,
Tu voudras masquer ton univers de paroles.
Utopique secours du monde au féminin,
Tu te demandes encor pourquoi ils te cajolent.

La solution est pourtant déjà dans tes mains:
Ouvre-les, lis les lignes et tu comprendras !
Ils ont embrassé sur la bouche ton chemin,
Ils ont tous eu la révélation dans tes bras.

Vous, jour après jour, c'est un cocktail séduisant,
Superbe machination de l'envoûtement.
Et tu te demandes où tu en es en ton sein ?

Vous, encore et toujours, c'est de la cocaine,
Réelle télé, vous êtes mes héroines.
Ne te soucis plus, nous tracerons ton dessein.


PS :
nous=fans
tu=Nicola
vous=Indochine en entier



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 03 Jan 2004 16:35 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
TES-YEUX-NOIRS

Stef

Ton absence se compte en nuits
et ici les larmes ont remplacé la pluie
hélas tu n'imagines pas
tout le néant qui s'est glissé entre toi et moi

d'où je suis je ne le vois que de trop
et que pourront t'inspirer tous ces mots?
car cent fois j'ai cru te revoir
et j'en pleure encore, cachée dans le noir

l'au-delà t'a emporté
petit garçon révolté,
l'au-delà t'a enlacé
combien sommes nous à te rever?

lorsque je pense à toi là-bas,
je te regarde sur un nuage
et c'est le coeur remplit d'émoi
que le temps gardera ton visage

là, on ne se sent pas très bien
je crois qu'on a encore besoin de tes mains
tu me manques, je sais meme plus combien
et pour survivre je m'en remets au tien

l'au-delà t'a emporté
petit garçon révolté,
l'au-delà t'a basculé
combien sommes nous à te toucher?



Etrange

La transe m'envahit
le reve est encore là
j'oublie toute ma vie
et me glisse dans le "je ne sais pas"
la lumière disparait
et le noir s'insinue
je me retrouve nue
allongée, les bras en sang
les veines ouvertes jusqu'en dedans
elles se vident, se vident encore
les entrailles sortent de mon corps
je me vide, me vide encore
pour n'etre plus que mort.
et la poussière blanche me transperse
je la respire jusqu'à ce qu'elle me traverse
je la serre, la serre encore
pour la sentir plus fort
et je ne dois plus dormir,
viennent les visions de mon cerveau martyr
il coule et coule encore
par mes oreilles et mon nez
tout doit se vider.
et j'ai froid, toujours plus froid
je ne sais pas, je ne sais pas
mon corps se tort, il a mal
le diable me rejoint
et m'étrangle de ses deux mains
je ne suis plus, je ne sais plus
est-ce enfin mon Salut?



3 FOIS

Ce soir je goute la déchirure
En découle une pauvre écriture
Ta voix tourne trois fois
Autour de mes ondes perçées
Par la douleur multipliée.
La colère renverse tout
Je me tiens debout
Tentant de résister
A ton langage violenté
Mais tu ne m'auras pas
Surtout pas comme ça
Je me tiendrais debout
Jusqu'à en souffrir à bout.
La vengeance est un plat
Qui se mangera froid
Et le visage désolé
Tu t'excuseras bien bas.
Tu aimais me voir saigner
Regarder le sang perler,
S'écouler par mes yeux blancs,
Aveugles depuis longtemps.
Ce seront les memes larmes
Que tu verseras sur la terre,
Elles glisseront jusqu'à moi
Et dans mon cercueil de verre
Je regarderai ton désarroi
En riant tout bas.
à Julie....
Karo


[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=206]
Consulter son profil[/url]

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 03 Jan 2004 18:01 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Ange aux ailes noires


Quand rêver ne suffit plus...


Petite Fée fuyant la réalité,
Elle n'arrive plus à l'accepter.
Tant de morts, tant de larmes,
Trop de haine, trop d'armes...

Comme les autres elle s'était endormie,
Dormir pour oublier,
Pour certains cela suffit
Pour ne pas désespèrer, craquer.

Mais elle en avait marre de rêver,
Elle pleurait à chaque réveil
Car ses songes n'étaient pas réels,
Et ses ailes étaient imaginées...

Petite Fée qui n'a fait que souffrir,
Jolie fleur qui voulait en finir,
Elle voulait se tuer
Afin de ne jamais se réveiller.

Elle monta le plus haut possible
Pour sauter dans les nuages.
Essayer de l'en empêcher était inutile
Ca se voyait sur son visage.

Alors Petite Fée sauta,
Personne ne la ratrappa...
Triste fin vous allez me dire,
Mais est-ce la fin de mourir ?




Elle

Elle est le bruit derrière ton dos,
Elle est celle qui suit tes pas,
Elle est un murmure dans l'eau
L'eau dans laquelle tu te nois.

Elle est tout le temps près de toi.
Si le soleil brûle ta peau,
Elle l'eclipsera,
Et la nuit tombera plus tôt.

Tu ne sais pas comment elle s'appelle,
Les étoiles te le diront,
Quand tu regarderas le ciel,
Elles écriront son nom.

C'est une fée, un ange ou une femme,
Elle t'aime depuis qu'elle t'a vu,
Mais ne sachant te déclarer sa flamme,
Elle veille sur toi et reste inconnue.

Il ne tient qu'à toi,
De la chercher,
Il te suffit de faire le premier pas,
Et vous serez ensemble pour l'éternité...




Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 31 Jan 2004 20:03 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=2546] Gwaminou
[/url]


~~ ~ Je te mentirai ~ /~~

Je te mentirai
Je te dirai ces mots qu'il faut,
J'oublierai ceux un peu trop tendres
Je te dirai ce que tu veux entendre
Que la neige ne me brûle pas
Que je préfère le chaud au froid
Que la nuit illumine mes soirs
Que je suis mieux seul au miroir

Je te mentirai
Jusqu'au bout s'il le faut
Pour te faire croire en un " nous "
Même si il n'est pas de ce " doux "
Je te dirai que je souris… parfois…
Je te dirai que je revis… dans d'autre bras…
Que j'ai oublié un peu de nos émois
Si j'ai la force…

Je te mentirai
Jusqu'au vert de la mer
Te dirai des doutes sur mon sincère
J'affirmerai des erreurs commises
Et mes espoirs à jamais noyés dans la tamise
Je te dirai que je ne veux que ton sourire
Et rien de plus qu'un peu de ton rire

Mais surtout je te demanderai de ne pas replonger
De me laisser immerger
Je te dirai que je n'ai plus besoin de tes yeux clairs
Pour me laisser bercer dans le lit doux de la rivière
Je te supplierai de ne jamais t'enfuir
Mais surtout, surtout…
De ne jamais me mentir…


Gwaminou



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 31 Jan 2004 20:19 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Neurasten

~~espoir~~

il y a des fissures au coeur
qui empêchent le bonheur
et aussi parfois qui empêchent les pleurs

j'aimerai parfois être seule sur la Terre
mais la vie continue et moi je desespère
mes yeux ne supportent plus la lumière

je n'ai plus peur dans le noir
depuis que j'ai oublié l'espoir
je ne sais plus qui croire

je recherche le silence
j'ai beau chercher, l'existance
je pense, n'a pas de sens

on m'a dit que l'amour
parfois durait toujours
mais mon coeur devient sourd

j'ai souvent le vertige
et mon sang se fige
à chaque fois que mes yeux
se lèvent vers les cieux




I don't wanna lose you....

je ne sais comment t'avouer
cet amour impossible
car ton coeur n'est pas libre
et le mien est prisonnier

prisonnier de ton sourire
tuée par ton desespoir
les yeux fermés
l'âme envoutée
je retournerai dans le noir
et n'imaginerai plus l'avenir

mes sentiments pour toi
je ne les maitrise pas




for A....
I write this poem and I think to you
You don't care and me too
I ask WHY
why you kill me so
but I don't love you so
please don't die
I know this world
is a bad world
but it's real
why you kill me so
but I don't love you so



[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1706]
Consulter son profil[/url]

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 31 Jan 2004 21:13 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Nicoismylove



Indochine

Indochine le groupe de musique que j'adore,
Indochine ce qui me fais rêver,
Rêver à un monde imaginaire,
Le genre de monde où j'y fais partie,
Je fais partie du monde d'Indochine.


We love Indochine for a life. :twisted: :D :P :twisted: :twisted:



Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 31 Jan 2004 21:37 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
myèl

une rose qui fleurit dans le désert

Je suis une rose qui fleurit dans le désert; sans l'aide des hommes, seule, dans mon univers. Je suis mon illusion, mon paradis. Je crée un peu de rêve dans ma vie. Enfermée dans un écrin de verre, je vous observe, pantins, pensant que vous vous noierez comme vos pères dans ce monde pervers, insolent. L'homme a créé le temps qui passe, les dieux qui terrorisent, la foi, la folie, la norme à respecter, sa dépendance, sa propre souffrance. Mes pétales s'ouvrent un à un, l'adolescence m'éloigne de l'indolence. J'aspire à un retour futur vers mon présent, l'indifférence. L'histoire, je ne la conterai pas, le monde se construit sur le passé, tant de fois ressassé. Je serai l'interdite, l'inconstante, sans règles, sans coutumes. J'agirai suivant ma folie, mes coups de cœur, de violence, mes désirs. Je rejetterai vos idéaux, je garderai mes utopies. J'attraperai les cœurs des enfants, souffle d'espoir à qui osera, me demandera conseil, un peu de sursis pour vos vies. Je servirai ceux qui me touchent jusqu'au jour où mon corps sera couvert de vos soupirs; alors, je crierai les mots des hommes, haut, fort, sur du papier blanc que l'on salit avant de s'en aller. Et j'oublierai le bruit, je partirai très loin, un livre entre vos mains.


petite lune

je ne suis qu'en chair,
tableau de misère;
chaque larme laisse une marque dans mes yeux
j'entends vos prières,
immoral enfer;
tous les soirs en regardant vers leurs cieux

je crie plus fort,
que toi;
je crie encore,
pour toi;
je crois encore,
en toi;
petite lune, ne t'enfuis pas

étoile d'argent,
se tait face au vent;
elle se noie dans un désert aride
lune de pierre,
retiens ta colère;
je te soutiens, te porte dans le vide

mais c'est plus fort,
que moi;
je crie encore,
sur toi;
tu ne crois plus,
en moi;
petite lune, ne me quitte pas…



laisse moi

sourire dans mes rêves
la vie perd son sens, je crève
prendre tes bras, te lasser
tu pries pour les insensés

courir plus vite qu'au revoir
l'ombre qui brille dans le miroir
attendre la fin des marées
le souffle s'inscrit à la craie

laisse moi
laisse mon âme s'envoler
laisse moi
laisse moi partir avec les fées

voler plus bas que son cœur
la rose se ferme en douleur
crier moins fort que l'espoir
sa main se tend, laisse moi y croire

dissoudre la nuée, je voie
une fleur qui se noie
trahir l'être qui se perd
la nuit poursuit à ciel couvert

laisse moi
laisse mon âme s'envoler
laisse moi
laisse moi m'enfuir avec les fées

enfermer les pas enchantés
le temps montre un signe de bonté
remplir le vide de ses mains
les murs se dressent face au destin

hanter ton corps de mes pensées
je t'offre des mots sur du papier
sentir le noir nous emplir
la mort se laisse m'envahir

laisse moi
laisse mon âme s'envoler
laisse moi
laisse moi partir avec les fées

se retirer l'air de rien
tu laisses une trace sur mon chemin
pendre dans mes rêves un sourire
mourir, se relirer et en rire…





Consulter son profil

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 00:17 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
bloomed


T aimer,

Mon ami,mon amour,mon tout
Je vis dans le flou
Je vis dans le noir,le vide,le brouillard
Je mourai sans te revoir juste ce soir

Juste une derniere fois
Pour te parler ,te sentir
Entendre le son de ta petite voix
Puis ensemble partir...

Dans un autre monde,
Notre monde
Puis te dire
Te dire enfin
Pour atténuer ton chagrin
Je t aime tout simplement
Je te le dirai tout doucement
Intimidée ,exitée
Juste t'aimer ,pour m amuser
T aimer.....



[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=1608]
Consulter son profil[/url]

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Fév 2004 00:27 
 

Inscription : 10 Oct 2002 14:03
Message(s) : 217
Localisation : Sainte Foy la Grande
Senna


° ´ ° * Mort * ° ` °

Mort, si tu savais
A quel point je te haïssait
Lorsque j'étais encore enfant
A l'abri de mes tourments présents

Mort, maintenant je t'aime
J'ai découvert le monde et la haine
Mais aurai-je la force de le faire moi-même
Oserai-je me couper les veines?

Mort, je veux te rejoindre
Mais je ne peux m'empêcher de te craindre

Mort, viens à moi
Mort, fais le premier pas
Mort, délivre-moi
Mort, je n'attend plus que toi...



° ´ ° * Soeur de Coeur * ° ` °

Sur une photo
J'ai croisé ton regard
Et j'ai compris
Que ce n'était pas un hasard

J'ai lu dans tes yeux de brume
Les mêmes amertumes
Qui m'avaient peu à peu éffacée
De ce monde bafoué

J'ai trouvé mon double
Je suis enfin sortie du trouble
Moi qui hier encore
Ecrivait mon poème ° ´ ° * Mort * ° ` °

Je ne te connais pas
Je me sens pourtant si proche de toi

Comme un feu brûlant
Tu as réveillé ma lueur
Mieux qu'une soeur de sang
Tu es ma soeur de coeur...



° ´ ° * Rose Noire * ° ` °

Je suis née dans une Rose Noire
Cocon sacré, mon désespoir
Enfermée dans ses pétales
Qui m'isolaient comme du métal

Rose Noire était le signe
De ma différence légitime
Incomprise, détestée
Dont vous vouliez me séparer

Je me suis cachée dans ses racines
Pour échapper à ses épines
Toujours plus profond, j'ai creusé
Au fin fond de l'enfer je me suis retrouvée

Pardonne-moi Rose Noire d'avoir échoué
Je ne veux plus nous protéger
Dans mon sang, je me laisse bercer
Aujourd'hui c'est la mort qui a gagné

Sur ma tombe, vous pourrez voir
Une fleur fanée, une Rose Noire
C'était ma vie, c'était ma gloire
Vous me l'avez prise, il est trop tard...



[url=http://www.indo-forum.com/profile.php?mode=viewprofile&u=241]
Consulter son profil[/url]

_________________
http://www.web-pour-tous.org/soutien_loi_numerique


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 86 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Index du forum » Indochine - Indo & U » Expression "100% Indo"


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Traduit en français par Maël Soucaze.